Yin Yoga et la Théorie des Méridiens

Dans son excellent livre sur le Yin Yoga¹, PauL Grilley, un ardent pratiquant et défenseur des vertus de cette pratique, fait état correct de la théorie des Méridiens, fondement Taoïste du Yin Yoga.

De tous temps, les adeptes de la Méditation ont soutenu cette théorie, attestant sans l’ombre d’un doute, qu’un système d’énergie subtil et vital circule à travers tout notre corps. En Inde on l’appelle le ‘Prana’ et en Chine le ‘Chi’. L’acupuncture a depuis décrit avec exactitude les voies qu’empruntent ce flux d’énergie. On les appelle ‘méridiens’.

localisationdesméridiens

Les gens qui pratiquent le Tai Chi ou le Chi Qong sont bien au fait de cette réalité. Les mouvements de ces formes d’exercice visent à harmoniser le Chi, l’énergie vitale, à tous les niveaux du corps. C’est indispensable, car c’est le ‘Chi’ qui nourrit en quantité et qualité nos cellules et nos organes. Cette théorie des Méridiens fait encore sourciller parfois les sceptiques occidentaux que nous continuons d’être à l’occasion, mais pour ceux et celles qui pratiquement l’une des formes connues du Yoga, c’est une connaissance qui donne des résultats concluants et convaincants.

Et je dirais que c’est encore plus vrai lorsque l’on s’adonne à la pratique du Yin Yoga, un yoga plus Yin que Yang.  Le Yin et le Yang sont des concepts du Taoïsme à découvrir ou redécouvrir si l’on veut bien intégrer ces principes dans la pratique du Yin Yoga et en obtenir les bienfaits escomptés.

Il faut simplement retenir que Yin et Yang sont des termes qui peuvent s’appliquer aux différents mouvements ou exercices que nous exécutons et cela ne doit pas être limité aux différents yogas connus. Règle générale, tout mouvement faisant appel aux muscles dits ‘élastiques’ du corps, sont des mouvements Yang (hockey, tennis, spinning, etc… entrent donc aussi dans cette catégorie).

Les mouvements Yin maintenant, ce sont ceux qui mettent davantage à contribution les muscles dits ‘plastiques’ du corps. Ce sont les muscles du ‘fascia’, des tissus conjonctifs et connecteurs. Ils sont plus en profondeur et nécessitent un travail en douceur pour être atteints.

Dans une séance de Yin Yoga, ces deux types de mouvements sont utilisés. Les Yangs pour réchauffer en premier lieu les muscles élastiques, puis on a recours aux mouvements Yins, soit des mouvements faisant partie des séquences du Yin Yoga qui peuvent alors cibler différentes parties du corps.

J’élaborerai davantage sur ces aspects complémentaires des mouvements Yin et Yang lors d’un prochain texte.

À bientôt,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

¹ Yin Yoga, outline of a quiet practice (L’illustration accompagnant ce texte est tirée de ce volume)

Une réflexion au sujet de « Yin Yoga et la Théorie des Méridiens »

  1. Ping : Fondements de la  Médecine traditionnelle chinoise dite MTC – Créative par Nature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s