Sur les Écrits de Joseph Pilates

Mis en avant

Je viens de recommencer une troisième lecture du livre de Joseph Hubertus Pilates, Retour à la Vie par la Contrôlogie (Return to Life Through Contrology). Certains pourraient me taquiner en me disant que je ne comprends pas vite en raison de mes relectures de ces écrits du maître Pilates, mais non, ce n’est pas le cas. Ce petit livre, illustré uniquement en photos noir et blanc de l’époque, est un Best Seller en matière de santé. Il mérité d’être lu et relu pour vraiment l’apprécier à sa juste valeur.

Contrôlogie, nous dirons plutôt ‘Science du Contrôle’ est génial par son contenu qui nous rappelle à l’ordre en matière de saine gestion de notre santé. Plus je fais lecture de ce livre, plus je prends conscience à quel point Joseph Pilates a précisément été ce qu’il a prétendu être, à savoir un visionnaire, ’50 ans en avance sur son temps’. Tous les conseils et avis qu’il partage dans ses écrits peuvent toujours s’appliquer à nous, aujourd’hui, à notre époque tellement considérée comme évoluée. Pourtant, nous avons encore beaucoup de chemin à faire pour en arriver là.

Oh oui, bien sûr, la science et la médecine ont fait des progrès immenses et sont parvenus à prolonger notre espérance de vie. Mais qu’en est-il réellement? Sommes-nous pour autant en meilleure condition physique? Vivre plus longtemps sur un lit d’hôpital, est-ce là la prolongation d’espérance de vie que nous souhaitions acquérir? Les maladies dégénératives sont toujours croissantes, malheureusement, et l’obésité est devenue épidémique, nous dit-on. Non, le Pilates ne va pas rendre personne immortel, j’en conviens, mais je peux vous assurer que l’âge nous ratrappe beaucoup moins vite. Je l’expérimente depuis 19 ans de pratique régulière de cette méthode géniale.

Avec cette relecture des écrits de Joseph Pilates, et l’appréciation renouvelée que je fais de son livre, à chaque fois que mes yeux le parcourent de long et en large, un sentiment grandissant a pris place en moi, celui de rédiger mon prochain livre, ma prochaine publication, directement à partir des textes de ce maître. Son titre sera ‘Réflexions et Commentaires sur les Écrits de Joseph Pilates’. J’ai débuté cette rédaction depuis quelques jours déjà, une compilation que je devrais compléter avant la fin du présent mois (octobre 2019). Je vous tiens au courant dès qu’il sera, tout comme mes autres livres, publié et disponible sur Amazon.

Bonne lecture et bon succès dans tous vos projets,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé) et Instructeur de Pilates

NOTE: Pour votre information, vous n’êtes pas tenus(es) de vous procurer sur Amazon l’un ou l’autre de mes livres sur le Pilates ou autres sujets, surtout si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de commander en ligne. Faites-moi savoir par courriel la publication qui vous intéresse et je vous l’acheminerai directement par courriel, et vous pourrez effectuer votre paiement par Interac en faisant usage de mon adresse de courriel. Tous mes livres sont en version pdf, ce qui me permet de les éditer à des prix fort raisonnables. En pdf, en plus, toutes les illustrations sont en couleur et vous pouvez en faire lecture sur votre ordi, tablette ou cellulaire, à votre convenance.

Le Pilates et l’acquisition de nouvelles mémoires corporelles.

Avec la pratique du Pilates j’ai pu constater, agréablement, que de nouvelles mémoires corporelles avaient pris place à certains  endroits de mon  corps. L’installation ou l’ acquisition, si vous préférez, de nouvelles mémoires corporelles est un complément extrêmement bénéfique du Pilates  dont j’aimerais vous entretenir aujourd’hui.

Avec les années nous avons tous fait l’acquisition de mémoires or réflexes corporels, des bons comme des mauvais. Plus souvent qu’autrement, toutefois, ce sont des automatismes de moindre qualité que nous avons acquis, et ce pour toutes sortes de raisons, il va s’en dire. On ne s’est pas toujours rendu compte de cela car c’est souvent de façon inconsciente que ces mémoires se sont nichées en nous, pour ne pas dire emparées de nous. À prime abord, nous avons bien accepté cela car en réalité ces mémoires corporelles sont des réactions ou réponses dont s’équipe notre corps pour agir, bouger, bref pour exécuter pratiquement tous nos gestes quotidiens.

En principe ces mémoires nous sont donc fort utiles, et même parfois, de façon surprenante, les moins bonnes nous ont servi et nous servent possiblement encore assez bien tout de même aujourd’hui.  Du moins pour un temps encore, et en apparence surtout car, il faut bien l’admettre, ces gestes répétés et plus ou moins réfléchis d’un certain nombre de ces mémoires finissent toujours par nous causer des dommages, parfois lentement mais non moins surement.

Et bien que nous ayons appris d’une certaine façon à vivre avec, il vient un autre temps (possiblement qu’il est déjà venu) où nous constatons le tort qu’elles nous ont fait et continuent de nous causer. C’en est alors trop. Ce n’est plus possible d’endurer certaines douleurs qu’alimentent maintenant ces mauvais plis.  Et quand cela se produit, (s’est produit, où va se produire tôt ou tard), nous prenons dès lors fortement conscience que si rien n’est fait pour apporter certains correctifs nécessaires et souhaitables à cette situation, ces dommages vont tout bonnement et définitivement continuer de s’aggraver, de s’intensifier avec l’ajout des saisons et certainement qu’ils vont nous compliquer un peu plus, sinon beaucoup plus, l’existence. Une perspective peu reluisante pour une fin de vie qui nul doute s’annonce plus pénible que prévu ou espérée. Si vous en êtes arrivés là,  oui, IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE. VOUS PRENDRE EN MAINS. Et si vous n’y êtes pas encore, alors tant mieux, mais dépêchez-vous de prévenir l’inévitable.

Ceci étant dit, JE CONCLURAI TOUTEFOIS SUR UNE NOTE PLUS POSITIVE. Heureusement pour nous, nous sommes dotés d’une merveilleuse machine humaine. S’il est difficile, voir impossible de redresser un arbre ayant poussé de façon déviée durant plus de 30 ans, par contre il est toujours possible de regagner en qualité de vie pour ce qui est du corps humain.

Oui, on peut réformer le corps avec l’aide de l’une ou l’autre des différentes disciplines dont la fonction première vise la rééducation corporelle. Je sais (étant moi-même une sorte de miraculé du Pilates) que cette méthode s’inscrit merveilleusement bien dans cette catégorie. Le Pilates nous aident à corriger bon nombre de ces mauvaises mémoires, à les transformer,  les convertir même en de nouvelles versions nettement améliorées.

Faites-en l’essai. Rien à perdre, au contraire, tout à gagner!

Au plaisir donc d’avoir le privilège de vous initier à cette excellente méthode,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Se perfectionner Corps et Esprit

Pour Joseph Pilates, corps et esprit étaient et devaient être indissociables. Alors que certaines pratiques ou types d’entraînement mettent l’emphase plus sur l’un que l’autre, ce n’est définitivement pas le cas en Pilates. Le perfectionnement du corps ne peut être pleinement atteint sans celui de son mental. C’est la synergie des deux, leur harmonisation qui peuvent  le mieux nous permettent d’atteindre beaucoup plus en cette vie, bonheur et dépassement de soi inclus.

Je m’émerveille à chaque fois que je fais lecture de compte rendu sur des forums en ligne de personnes qui ont osé faire l’essai du Pilates. Plus souvent qu’autrement c’est même en peu de temps qu’elles ont perçus une différence appréciable, physiquement d’abord mais non sans ressentir de très bons effets aussi du côté des émotions, de la nervosité, de l’acuité intellectuelle, et j’en passe. Les effets collatéraux non dommageables sont fort appréciables.

Je vous mets au défi de l’essayer à votre tour. Si vous n’avez pas encore découvert le Pilates, c’est plus que temps. J’ai initié déjà bon nombre de personnes à cette discipline et je n’ai jamais entendu un seul commentaire négatif sur sa valeur. Ce système est idéal. Des études et expertises confirment régulièrement son immense efficacité.

Si vous souhaitez atteindre un niveau dans votre vie actuelle où vous sentirez que vous corps et votre esprit font agréablement l’unité, donnez-vous alors l’occasion, le privilège d’expérimenter le Pilates. La promesse du Pilates n’est pas une parole en l’air. Dix séances, vous allez sentir la différence. Vingt, vous la verrez, et trente vous serez différent.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Pilates ou le réveil des muscles oubliés

Wow!  Je viens de lire un article portant ce titre, ‘Pilates, le réveil des muscles oubliés’, lequel fut publié dans le journal La Presse en 2005. Il y a plus de 12 ans de cela, à une époque nul doute ou le Pilates avec raison prenait de plus en plus son envol au Québec. De mon côté, cela devait faire au moins 3 bonnes années que je le pratiquais de façon assidue. C’est un bon article. Il demeure amplement d’actualités. Les vertus et façons de faire du Pilates y sont bien identifiés. Pour mon blog d’aujourd’hui, je vous recommande donc sa lecture.

Je vous le transmet ici en version PDF pour en faciliter la lecture:

Pilates ou le réveil des muscles oubliés

CITATIONS DE JOSEPH PILATES

Tirées de son livre ‘Retour à la vie par la Contrôlogie’, voici quelques unes des plus convaincantes déclarations faites par Joseph Pilates déjà en 1946. Pas surprenant qu’il ait osé dire qu’il était 50 ans en avance sur son temps.

♦ En 10 séances vous sentirez la différence; en 20 vous la verrez et en 30 vous serez différent. (La Promesse du Pilates).

♦ Une bonne condition physique est un prérequis numéro un au bonheur.

♦ Le changement de condition vient par le mouvement et c’est le mouvement qui guérit.

♦ Non seulement la santé est une condition normale, c’est également notre devoir de l’atteindre et de la maintenir.

♦ Pour atteindre, à partir de nos capacités, le plus haut niveau d’accomplissement dans toutes les sphères de notre vie, nous devons constamment nous efforcer d’acquérir un corps résistant et en santé et développer notre esprit aux limites de son potentiel.

♦ Une bonne condition physique ne peut s’obtenir uniquement par de nobles souhaits, ni être acheté d’aucune façon.

♦ Quelques exercices bien pensés, proprement exécutés lors d’une séquence équilibrée, vaudront toujours des heures de mouvements forcés, faits négligemment ou encore exagérés.

♦ Chacun est l’architecte de son propre bonheur.

♦ L’esprit humain, lorsqu’il se trouve hébergé dans un corps sain, peut jouir alors d’un haut de force et de résistance. Dans de telles conditions, votre esprit ne peut que contribuer à fortifier encore plus et mieux votre corps.

♦ On a l’âge de notre flexibilité. En fait, nous sommes aussi jeune que l’est notre colonne vertébrale. Si à 30 ans elle est immanquablement rigide, vous êtes vieux. Si à 60 elle est complètement flexible, alors vous êtes jeune.

♦ La Contrôlogie (nom initial accordé par Joseph Pilates à sa méthode) vise la complète coordination du corps, de l’esprit et des l’émotions. Par cette méthode vous pouvez volontairement acquérir la maîtrise parfaite de votre corps.

♦ La Contrôlogie (le Pilates) a pour but de vous procurer souplesse, flexibilité et grâce naturelle. Ces acquis se manifesteront dans votre façon même de marcher, de jouer et aussi de travailler.

♦ Respirer est le premier geste de notre existence. Nous en dépendons totalement. Avant toute chose il faut donc apprendre à bien respirer.

♦ La patience et la persistance sont les qualités vitales pour l’accomplissement ultime de tout engagement de valeur.

♦ Ma méthode vous enseignera comment obtenir le contrôle de votre corps au lieu d’être à sa merci.

(Traduction libre faite par Guy Bouchard)

Bonne lecture, (et si vous aimez cet article, partagez-le. Merci.).

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

La Respiration Pilates Symplifiée

Tel que mentionné dans un précédent article sur le sujet de la Respiration Pilates, se doucher intérieurement à chaque jour est possible si nous apprenons à respirer profondément, ce que précisément la respiration Pilates (diaphragmatique, latérale, costale) rend grandement, voir largement possible.

Pour simplifier le tout, soulignons qu’il faut viser à apprendre à essorer nos poumons comme on le ferait avec une serviette humide et dont on voudrait en extraire jusqu’à la dernière goutte d’eau. Il ne faut pas exagérer le mouvement ni le saccader. La Respiration qui accompagne tous les mouvements du Pilates doit être lente autant dans la phase d’inspiration que d’expiration. À l’inspiration il faut zipper la région centrale et à l’expiration creuser cette même région. Nous allons détailler cela en cours de route, mais pour l’instant retenir qu’en Pilates on ne bloque jamais le souffle.

Il ne s’agit pas pour autant de condamner les autres façons de respirer que nous utilisons, consciemment  ou non. En fait, il n’y probablement pas de mauvaises façons de respirer, ou presque. Il  n’y a plutôt que des façons inadéquates de les utiliser. Mais le génie de Joseph Pilates s’est imposé à ce niveau. La respiration Pilates nous permet de faire circuler davantage d’air dans nos reins et dans nos hanches, ce que la simple respiration abdominale (notre respiration de base quotidienne surtout inconsciente) ne parvient pas à faire. Et plus une respiration permet de faire circuler un nouvel air plus largement et abondamment dans le corps, meilleur est ce douchage (j’invente ici sans doute le mot). Autrement dit, en respirant Pilates on parvient à faire sortir davantage de toxines de  son corps, l’un des moyens les plus efficaces pour prévenir l’intoxication.

Respirez donc bien, en profondeur, et au grand air le plus souvent possible.

Plus sur le sujet prochainement. Bon Pilates!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Comment vieillir plus vite que son âge

« Si votre colonne vertébrale est inflexible, raide à 30 ans,  vous êtes vieux ; si elle est complètement flexible à 60 ans, alors vous êtes jeune. »  – Joseph Pilates 

spineL’opinion de Monsieur Pilates à ce sujet est assez juste et clair : la flexibilité de la colonne vertébrale détermine en très grande partie notre âge, beaucoup plus que le nombre d’anniversaires que nous avons vécu.

Garder au jour le jour notre colonne vertébrale flexible peut s’avérer une tâche assez difficile dans un monde stressé et stressant de plus en plus. Heureusement pour nous, des méthodes de mise ou remise en forme telles le Pilates viennent à notre rescousse. Nous en avons grandement besoin.

Le simple fait de nous tenir debout, de s’asseoir et de marcher tous les jours sont des activités où la présence de la gravité compresse régulièrement notre colonne vertébrale, tant et si bien qu’avec les années les disques localisés entre nos vertèbres (lesquels doivent agir tel des amortisseurs) se dessèchent et s’usent prématurément. Lorsqu’ils manquent de lubrification, d’une bonne oxygénation et d’afflux sanguin de qualité, nos disques s’amenuisent, perdent leur souplesse et c’est alors que notre dos en a plein le dos de plus en plus.

Compression et décompression souples des disques de la colonne vertébrale versus des mouvements bien pensés contribuent à les garder bien hydratés.Les mouvements du Pilates ont l’ingéniosité d’avoir été conçus pour faciliter ce travail.

Comme l’a si bien affirmé Joseph Pilates, « nous avons l’âge de notre flexibilité », et le maintien d’une flexibilité de qualité passe par l’entretien quotidien de notre arbre de vie qu’est notre colonne vertébrale.

Quand la santé va tout va, et je préciserais même que quand le dos va, tout va encore mieux. On bouge mieux, on pense mieux aussi. Le rachis se prolonge jusqu’à la base du crâne et l’impact d’une colonne vertébrale en santé sur la qualité de nos émotions n’est pas a négligé non plus.

Bon dos,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Respirer Pilates: une douche pour l’intérieur du corps

Respirer Pilates est définitivement une douche pour l’intérieur du corps. Avant toute chose, a déclaré Joseph Pilates, il faut apprendre à respirer. La respiration est un incontournable en Pilates, et avec raison. Respirer est pour l’intérieur du corps ce qu’est la douche pour l’extérieur de ce même corps. On se douche à tous les jours parce qu’on en connaît le besoin. Des cellules mortes se sont accumulées sur l’épiderme tout au cours de  la journée pour diverses raisons. Il faut s’en débarrasser et on y arrive assez bien en prenant une bonne douche. Et certains accessoires tel un gant de crin et un bon savon, par exemple, viennent s’ajouter pour rendre cette activité encore plus performante et satisfaisante.

Mais qu’en est-il de l’intérieur du corps? Car là aussi nous accumulons des déchets. Là aussi nous y avons notre lot quotidien de cellules mortes et de toxines qui s’entassent. Et si nous ne parvenons pas à les en  faire sortir, à les déloger, notre niveau naturel de résistance à la toxémie sera franchi, et non pas sans conséquence (l’intoxication est cause de nombreuses maladies connues).

Notre  souffle vital est l’instrument idéal pour évacuer ces toxines. Ce n’est pas sans raison donc que Joseph Pilates a déclaré qu’avant toute chose il fallait apprendre à respirer. La médecine l’avait en quelque sorte décompté lui qui, jeune, souffrait à la fois d’asthme et d’emphysème. Il s’évertua donc à mettre au point une façon de respirer qui lui permettrait d’amplifier ses capacités respiratoires afin de favoriser davantage l’échange gazeux dans le corps. Le CO2 doit être remplacé par de l’oxygène, et si on fait bien cela, les toxines (nos cellules mortes à l’intérieur de nous) seront transportées de la sorte à l’extérieur.

Plus sur le sujet prochainement. Bon Pilates!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)