Points Gâchettes et Douleur Référée

Mis en avant

pointsgâchettes2

Points Gâchettes et Douleur Référée, c’est l’incontournable notion pour bien comprendre et tirer profit de tout l’univers des Points Déclencheurs. C’est un concept simple mais parfois difficile à bien saisir et surtout respecter. D’autant plus important qu’il peut faire toute la différence quant à votre capacité à bien vous traiter ou auto-masser en vue d’éradiquer certaines de vos douleurs présentes et futures.

La douleur dite ‘de référence’ est celle ressentie lorsqu’un Point Gâchette Actif est contacté. Ainsi, un Point Gâchette peut s’avérer fort utile en vous aidant dans la détection de ce qui se passe en vous à votre insu. Bref, chaque fois que vous allez mettre le doigt sur un PGA (Point Gâchette Actif), c’est certain qu’il va se manifester à distance par quelque douleur (mal de tête, au cou ou ailleurs), dont il est grandement responsable, vous révélant alors précisément à quel point vous avez intérêt à prendre ce Point Gâchette très au sérieux. Le fait, en effet, d’avoir mis le doigt sur ce PGA vous a permis de ressentir un mal, une douleur, que vous ne ressentiez peut-être pas auparavant, du moins pas autant. Les Points Gâchettes sont en effet très sournois. Il faut apprendre à s’en méfier. La détection sera votre arme de prédilection pour cela.

À l’inverse, quand vous avez mal quelque part, ne vous acharnez pas aussitôt sur ce mal. Plus souvent qu’autrement (à moins d’avis médical contraire), ce mal sera le symptôme. Ne mettez pas le doigt dans la plaie autrement dit pour la soigner. Sondez plutôt le terrain à quelques distances (muscles striés à proximité), lesquels muscles sans doute hébergent un ou des PGAs causant cette douleur depuis un certain temps.

On traite un Point Gâchette Actif en vue de faire de la prévention et c’est dans notre intérêt que de faire cela. Il, le PGA, est le déclencheur et c’est pourquoi il faut remonter à sa source pour mettre fin à ses activités quasi volcaniques. Encore une fois, ne sautez pas pieds et mains jointes sur l’endroit de votre corps où le Point Gâchette vous aura fait ressentir de la douleur en le bombardant de toutes sortes de façons (médecine de cheval, etc…). C’est le Point Gâchette qui faut attaquer d’abord et avant tout. C’est à lui qu’il faudra s’en prendre en tout premier lieu, une approche en douceur que je traiterai dans de prochains textes sur le sujet.

En résumé, deux choses à tenir compte dans tout cela: la première est que si vous avez mal quelque part, dépistez tout autour les Points Gâchettes qui, à leur contact, vous feront ressentir cette même douleur (mimétisme). Et la deuxième, possiblement la plus importante, même si vous ne ressentez pas de douleurs précises pour le moment, sondez votre corps régulièrement à la recherche de Points Gâchettes Actifs (ceux qui vous feront percevoir aussitôt à leur contact une ‘douleur de référence’). C’est une opération de dépistage qui vous sauvera la vie plus d’une fois peut-être.

  • Note: Il a des Points Gâchettes également dits Latents. Ceux-là au toucher ne généreront pas de douleur référée; néanmoins il faut aussi s’en préoccuper et les désactiver tout comme les PGAs.

Guy Bouchard (ND) Naturothérapeute Diplômé, Instructeur de Pilates et de YinStretch

581-574-4719

Points Gâchettes et Prévention de la Douleur

Mis en avant

young caucasian man

Les Points Gâchettes peuvent être travaillés efficacement par chacun et chacune de nous. Je n’ose pas toutefois utiliser ici l’expression ‘ être traités’. Elle est surtout, on le sait, pour ceux qui se réservent le droit de poser des diagnostics. Néanmoins, on peut de nous même prévenir la douleur, voir même l’atténuer grandement, surtout quand on sait comment s’y prendre, ce que précisément la connaissance des Points Gâchettes et la façon de les désactiver rend possible. Mais en aucun cas, soyons bien clair,  je ne voudrais pour autant ici ‘jouer au docteur’ (ce que vous ne devriez pas également faire sur vous-même). Je n’essaierai donc jamais de vous convaincre que vous devriez vous départir de votre spécialiste traitant tout simplement parce que vous avez découvert plein de choses concernant les Points Gâchettes.

Depuis qu’elle s’est fait connaître au grand jour (surtout grâce à une docteure émérite qui veillait à la santé du président John F.Kennedy), la théorie des Points Déclencheurs ou Gâchettes n’a nullement cherché à nous laisser entendre que l’on pourrait dorénavant se départir de nos spécialistes traitants. Ce qui a plutôt été envisagé c’est la possibilité d’ajouter cette connaissance à toutes les formations médicales, et ce pour mieux outiller ces mêmes spécialistes traitants.

En résumé, donc, il faut continuer de consulter son médecin de famille ou spécialiste pour soulager ses douleurs ou apprendre à mieux vivre avec celles-ci. Par contre, le bon vieux dicton qui nous dit ‘médecin guérit toi-même’ doit nous inspirer à se prendre en main de plus en plus, ce que d’ailleurs la médecine actuelle nous encourage à faire. Les médecins sont débordés et les systèmes de santé du futur devront de plus en plus pouvoir compter sur des patients collaborateurs. Ainsi, par exemple, la connaissance correcte des Points Gâchettes et son application judicieuse a déjà et aura davantage sa place dans nos vies, d’autant plus que la compréhension de cette théorie rend possible et relativement facile son application par tout un chacun.

Voilà! Je tenais à faire cette précision avant d’aller plus loin sur le sujet. Je ne vous dirai jamais que vous ne devez plus consulter votre spécialiste du fait que vous saurez tout à l’heure vous appliquer l’auto-traitement des Points Gâchettes. Par contre, oui, j’ai la ferme intention de m’évertuer par ces messages à vous faire découvrir le plus possible cette théorie et sa pratique que j’exerce sur moi-même depuis un certain temps avec d’excellents résultats.

Je ferai donc de mon mieux pour vous faire part des connaissances que j’ai acquises sur le sujet depuis un certain temps. J’espère tout simplement que vous pourrez vous les appliquer à vous-même, et tant mieux si cela peut se faire en plus avec l’aide, l’accord et la supervision de votre spécialiste traitant. À moins qu’il ne sache rien des Points Gâchettes, ce qu’alors vous aurez le grand privilège à juste titre de lui faire découvrir pour enrichir sa pratique.

Guy Bouchard (ND) Naturothérapeute Diplômé, Instructeur de Pilates et Propriétaire de la Maison Pilates 581-574-4719

Nos muscles nous rendent-ils malades?

Mis en avant

Nos muscles nous rendent-ils malades? Je répondrais à la fois OUI et NON. En fait, ce ne sont pas eux directement les responsables, bien qu’ils participent au processus. Ce sont davantage les Points Gâchettes l’une des causes principales de nos différentes douleurs. Les muscles striés (il y en aurait plus de 245 au moins dans le lot des 644 que nous avons) sont la viande de prédilection des Points Gâchettes. Ce sont là qu’ils qu’ils s’y forment, prennent naissance et s’y épanouissent.

Cette série d’articles que j’ai entrepris de publier sur le sujet vise à faire la dénonciation de cette ennemie, une plaie pour l’humanité nous disent les spécialistes sur le sujet. Nous en aurions en moyenne plus de 120. La bonne nouvelle toutefois c’est que nous pouvons faire un merveilleux travail de prévention pour s’en débarrasser et surtout les garder éloigné..

Comment se forment-ils? Le stress en est la cause principale. Et le stress peut se manifester de bien des façons, on le sait, dans notre corps. Mais tout ce qui contribue à causer un choc pour le corps est suffisant pour faire naître un Point Gâchette. Quelque soit la façon dont un muscle est brutalisé, il réagit, parfois pour se défendre, se protéger ou combattre, et plus souvent qu’autrement, des dommages collatéraux s’en suivent.

Nos muscles sont comparables aux gros ressorts qui servent à tendre la toile d’un trampoline ou rebondisseur. Imaginez maintenant l’un de ces ressorts qui s’étirent mais ne revient tout bonnement pas en place. C’est l’équivalent d’une lumière qui serait restée ouverte à longueur de journée. Il est certain alors qu’un Point Gâchette va se nicher au sein de ce muscle. Ce muscle deviendra alors douloureux et aura besoin de traitement. Le plus rapidement possible, il va s’en dire. Car plus longtemps il demeurera dans cet état, plus les nœuds de tension qui s’y sont logés vont causer et accentuer les dommages (et oui les Points Gâchettes aiment la cohabitation; à défaut d’être éradiqué, dissout ou désactivé, le premier qui s’est installé agrandira sa famille et son influence néfaste). N’attendez donc que le ‘party pogne’ en vous. L’auto-traitement des Points Gâchettes favorisent une saine gestion de la douleur.

Lors de mon prochain article sur le sujet j’entreprendrai de vous donner la recette de base pour faire l’autotraitement de vos Points Gâchettes. Entre temps, rien ne vous empêche cependant d’accélérer le processus­, ce qui est largement possible en vous procurant sur Amazon cet excellent volume en français sur le sujet. C’est ce volume qui m’a initié sur les Points Gâchettes il y a 5 ans et qui n’était qu’en anglais à l’époque.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Points Gâchettes et Douleurs

Mis en avant

Avez-vous de ces douleurs physiques qui vous font un peu trop mal? De ce genre de maux que l’on voudrait voir disparaître comme par enchantement? Vous n’êtes pas seuls. Il y a un partout de ces gens qui ont mal, d’un mal dit  ‘pas endurable’. Et ce que ces personnes ont toutes en commun, à part le fait d’avoir mal, c’est de n’avoir toujours pas trouver la réponse pour les en soulager. Elles ont pourtant bien chercher cette réponse. Elles ont fait le tour comme on dit. Docteurs, tests, thérapies, spécialistes, formulaires d’assurance à remplir, car, bien sur, tout cela en plus était bien loin d’être gratuit. Certaines factures furent même assez salées.

Ces mêmes personnes en lutte contre ‘un mal qui fait trop mal’ ont fait usage de diètes ou régimes particuliers; elles auront aussi été tentées par certains accessoires aux supposés vertus magnétiques. Certaines auront succombé à la tentation, se procurant à fort prix ledit appareil, lequel elles possèdent toujours, mais rangé plutôt quelque part au sous-sol, la poussière s’entassant dessus.

Elles auront fait appel à des thérapies de toutes sortes, pris différentes prescriptions. Oui, parfois, elles ont eu l’impression d’aller mieux, un peu mieux, et c’était en partie réel, sauf que, la douleur est revenue, et parfois de plus belle, au galop, et toujours désagréable. En bout de ligne, rien ne semble avoir fonctionné comme elles le souhaitaient et le souhaitent toujours à l’instant même, car elles ont toujours mal de ce mal intolérable.

Elles en sont sans doute venues à penser qu’une opération quelconque pourrait bien être l’ultime et unique solution. Mais encore là, de cela elle n’en ont pas la certitude absolue. Du moins c’est ce qu’elles ont entendu dire. Le doute subsiste trop fort pour aller de l’avant avec une si drastique solution.

Si ces précédents paragraphes vous décrivent vous ou quelqu’un que vous connaissez et pour qui vous vous faites du souci, alors il se pourrait fort bien que ce que j’ai entrepris de vous faire connaître au grand jour vous procure enfin cette réponse tant recherchée et si souhaitable.

La connaissance en effet des Trigger Points (Points Gâchettes ou Déclencheurs), et surtout son application quotidienne sont à la portée de votre main. Vous pouvez apprendre à vous traiter vous-même avec cette connaissance. Sans docteur, ou presque. Sans médication. Sans facture exagérée, sauf peut-être l’achat optionnel et peu onéreux de petits accessoires que je vous ferai découvrir en cours de route. Je vous en dis plus lors du prochain article.

Guy Bouchard (ND) Naturothérapeute Diplômé, Instructeur de Pilates et Propriétaire de la Maison Pilates 581-574-4719

L’idéal du corps humain selon Joseph Pilates

L’idéal du corps du humain selon Joseph Pilates, l’inventeur et concepteur du Pilates, c’est de pouvoir y retrouver la force et la souplesse musculaire. Force, vigueur, robustesse et résistance sont davantage ce que le corps masculin semble plus facilement s’accaparer, tandis que souplesse et flexibilité sont des attributs plus spontanément identifiables chez les dames.

De tous les gens que j’ai pu initier à date au Pilates, j’ai pu facilement constater cette nuance ou différence frappante. Les hommes ont de la force mais ils sont moins souples. C’est possiblement l’une des raisons du pourquoi moins d’hommes s’intéressent au Pilates et/ou autres méthodes et techniques de rééducation corporelle. Quelque part dans leur tête ils se disent « ça c’est une affaire de femme; pas pour moi ». Bien sur ils ont totalement tort de penser de la sorte si c’est le cas.

Les hommes de mes cours de Pilates, ceux qui ont osé l’essayer au cours de mes quelques 15 années d’enseignement de la méthode à ce jour, n’ont pas sur durer, persévérer. Pourquoi? J’ose une réponse. Ils se sont tout simplement découragés en cours de route, et cela à mon avis pour cette raison principale:  Ils ont trop forcé, ce que les hommes savent très bien faire, beaucoup trop même, alors qu’en Pilates on nous amène à ne plus forcer autant, ou, tout au moins, plus de la même façon.

Les mouvements et principes du Pilates qui enrobent ces mouvements, nous incitent à repenser complètement ou presque notre façon de forcer. La mobilisation des muscles supérieurs (surtout les élastiques) est rééduquée. On leur apprend à tenir plus et mieux compte de la présence et l’existence de leurs compagnons ‘stabilisateurs’, des indispensables aussi pour acquérir et maintenir l’idéal du corps humain.

C’est souvent un exploit pour les muscles mobilisateurs que d’accepter cela. Les mobilisateurs sont des machos. Ils sont si forts, du moins ils se croient tels, alors qu’en réalité si les mobilisateurs ont de la force ils ont par contre moins d’endurance que les stabilisateurs. De là l’importance qu’ils acceptent d’apprendre ou de réapprendre à travailler plus efficacement, c’est à dire ‘en synergie’ avec leurs compagnons de toujours, les stabilisateurs.

L’idéal du corps humain selon Joseph Pilates est dans le vrai à 100%. Et pour ce qui est des dames, le Pilates leur procurera un peu moins de souplesse et de flexibilité, ce qu’elles ont davantage d’emblée que les messieurs, mais elles y gagneront en y ajoutant plus d’endurance. L’ajout d’accessoires du Pilates telles les bandes élastiques, petits poids, cercle magique et autres du genre, rendra cela possible.

Bref, qui que vous soyez, ne vous contentez donc pas uniquement de votre force musculaire, car seule en vedette dans votre corps elle peut vous blesser tout autant qu’elle peut vous être utile. Apprenez à y ajouter une bonne dose de flexibilité. Ce que le Pilates et les autres méthodes de rééducation corporelle  rendent grandement possible. Trouvez celle qui vous convient le mieux. Vous éviterez ainsi bien des troubles telles les tendinites,  les bursites et autres ‘ites’ de ce monde qui nous indisposent quand on les rend en grande partie possibles nous même en maltraitant le corps par bien de nos façons de faire, incluant celles de s’entraîner.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Pilates et Google Actualités

Sur mon téléphone ou sur mon ordinateur à la maison, j’utilise Google Actualités pour me tenir au courant de ce qui se passe dans le monde. Vous le savez sans doute, il est possible de programmer cet utilitaire pour recevoir des articles sur les sujets qui nous intéressent le plus ou nous tiennent à cœur. C’est donc ce que j’ai fait et, chose certaine, vous vous en doutez bien, j’ai programmé Google Actualités pour recevoir des article sur le Pilates.

Il me fait donc plaisir de vous informer qu’il ne se passe presque pas une journée sans qu’un article s’écrive sur le sujet. C’est fascinant de constater à quel point le Pilates est devenu un sujet autant d’actualité. De toute évidence il n’y a plus présentement un seul endroit sur terre où le Pilates n’est pas pratiqué et/ou enseigné.

J’ai découvert le Pilates il y a déjà plus de 15 ans et je peux me vanter d’avoir pressenti cela. J’avais intuitionné que le Pilates ne serait pas une mode passagère. Je m’en félicite grandement aujourd’hui. Surtout d’avoir vu juste quand à sa capacité à me redonner une meilleure condition physique. Je m’étais alors engagé corps et âme à le pratiquer assidûment. Je n’ai pas été déçu. J’ai regagné avec les années de pratique une bien meilleure condition physique. Et ce n’est pas tout. L’impact au niveau psychique, psychologique, émotionnel et même spirituel, à été remarquable, indéniable.

J’affectionne particulièrement cette méthode. Je ne me suis jamais senti aussi bien dans mon corps et dans ma tête. La promesse du Pilates est vraie. On revient en quelque sorte à la vie. Je l’ai expérimenté très bien, et je sais que toute personne qui en fera l’essai pour au moins 10 bonnes séances ne sera pas déçue.

Si vous également vous faites usage de Google Actualités, je vous invite à y ajouter la rubrique Pilates. Vous constaterez que je dis la vérité. Il s’en parle pratiquement à tous les jours et jamais au grand jamais il n’y est question de points négatifs. On encense littéralement le Pilates. Les éloges fusent de toutes parts de gens qui ont goûté aux bienfaits qu’il procure inévitablement.

Lors de mon prochain article sur le sujet, je vous partagerai quelques-uns de ces témoignages impressionnants..

À bientôt!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Les Points Gâchettes ou Déclencheurs (Trigger Points)

Mis en avant

Les Points Gâchettes (dits Déclencheurs) sont de simples petits nœuds ou points de contraction localisés dans certains de nos muscles, et bien que petits ils sont nettement capables de causer et perpétuer nos pires douleurs physiques.

Des études et expériences cliniques effectués par bon nombre de professionnels massothérapeutes, physiciens et kinésithérapeutes ont clairement révélé l’existence réelle et déterminante des Points Gâchettes.

pointsgc3a2chettes1

Ces mêmes études et recherches sérieuses sur le sujet admettent maintenant que les Points Gâchettes peuvent causer maux de tête, douleurs au cou, à la mâchoire, dans le bas du dos; qu’ils peuvent déclencher les symptômes du syndrome du tunnel carpien ainsi que plusieurs sortes de douleurs articulaires qui, souvent de façon erronée, sont attribuées à de l’arthrite, à une tendinite, à une bursite ou encore à une lésion ligamentaire.

Les Points Gâchettes seraient également grandement responsables de divers problèmes tels maux d’oreilles, étourdissements, nausées, brûlements d’estomac, douleurs cardiaques imprécises, arythmies cardiaques, épicondylites latérales du coude (tennis elbow) et douleurs génitales.

Ils peuvent aussi être cause de coliques chez les nouveaux-nés, de problèmes urinaires chez les enfants plus âgés et être à l’origine de scoliose. Ils peuvent générer des problèmes de sinus et de congestion. Il seraient responsables en plus d’un bon nombre de problèmes de fatigue chronique ainsi que la cause sous-jacente à plusieurs cas de faible résistance aux infections.

Et parce qu’ils sont ainsi tristement la cause de ces douleurs dites ‘de longues durées’ invalidantes et pour lesquelles il ne semble y avoir aucun moyen de soulagement efficace, LES POINTS GÂCHETTES PEUVENT EN BOUT DE LIGNE INDUIRE À DE LA DÉPRESSION.

MAIS, et fort heureusement pour nous, ils peuvent être éradiqués du corps, et cela, de façon surprenante, sans que ce soit trop compliqué; en fait, la plupart des gens peuvent faire cela d’eux-mêmes en autant qu’ils sont pourvus de la bonne information pour ce faire. Je vous invite donc à rester brancher sur ce blog où je vous y partagerai régulièrement de l’information sur la bonne et simple façon d’y arriver.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

YinStretch : un combo Yin Yoga et Stretching

J’ai forgé en quelque sorte ce concept de YinStretch. Pourquoi? Tout simplement dans l’intention de rendre les mouvements ou positions du Yin Yoga plus accessibles à  mes étudiants (es) du Pilates. Mes séances de Pilates, en effet, se complètent toujours par une séance de ces mouvements qui nous permettent de gagner en flexibilité et qui sont chères au Yin Yoga. J’ai toutefois, avec la pratique et le temps, réaliser que ce n’est pas toujours possible de s’installer dans une position de Yin Yoga du jour au lendemain  sans quelques difficultés, voir même risques.

Même si c’est l’idéal que d’arriver  à prendre une position Yin pour la garder le plus longtemps possible au point d’arriver à y trouver un certain confort, il n’en demeure pas moins que cela doit se faire en douceur, sans brusquerie. J’ai donc décidé (pour moi-même aussi) qu’il était préférable de modifier les positions parfois exigeantes du Yin Yoga en des positions de Stretching, et mieux encore versus un combiné des deux.

Le but du YinStretch n’est pas pour s’éloigner de la vraie position qu’enseigne le Yin Yoga mais plutôt de s’en approcher de façon raisonnable. Le Yin Yoga (mes précédents articles devraient vous avoir convaincu de ses nombreux bienfaits) demande du temps, de la patience pour apprivoiser ses mouvements dont l’allure est parfois acrobatique ou presque.

Le YinStretch s’inspire donc des mouvements du Yin Yoga et les modifie au besoin pour les rendre plus abordable. Nous allons donc continuer cet automne de compléter nos séances de Pilates avec quelques uns de ces mouvements, ce qui devrait sans aucun doute enrichir ces mêmes cours.

Si vous souhaitez cet automne faire partie de l’un de nos groupes, il faut dès maintenant nous contacter. Vérifiez les disponibilités restantes actuellement sur mon site, sur ce lien entre autre: http://www.guybouchard.com/fr/Horaires/

Et n’oubliez pas de vous inscrire également à ce blog. Vous serez ainsi avisé dès que nous publions un nouvel article.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Pilates ou le réveil des muscles oubliés

Wow!  Je viens de lire un article portant ce titre, ‘Pilates, le réveil des muscles oubliés’, lequel fut publié dans le journal La Presse en 2005. Il y a plus de 12 ans de cela, à une époque nul doute ou le Pilates avec raison prenait de plus en plus son envol au Québec. De mon côté, cela devait faire au moins 3 bonnes années que je le pratiquais de façon assidue. C’est un bon article. Il demeure amplement d’actualités. Les vertus et façons de faire du Pilates y sont bien identifiés. Pour mon blog d’aujourd’hui, je vous recommande donc sa lecture.

Je vous le transmet ici en version PDF pour en faciliter la lecture:

Pilates ou le réveil des muscles oubliés

Pilates et Mémoires Corporelles

J’ai déjà abordé ce sujet en partie sur ma page Facebook, mais je sens ici le besoin d’en dire un peu plus à ce propos . Au berceau, nous n’avions pas trop de difficultés avec les questions de souplesse. On avait l’âge de la flexibilité. En sortant du berceau, toutefois, nous n’avons pas tardé à développer, bon gré mal gré, des mémoires corporelles qui, avec le temps, consciemment ou non, ont plutôt progressé en un certain nombre de déséquilibres musculaires. Nous ne sommes pas devenus pour autant des déséquilibrés, mais juste un peu (parfois beaucoup) physiquement ‘débalancés’ (je forge ce mot).

babyauberceau

Ont alors pris fin assez rapidement les exploits du genre ‘petits doigts de pieds potelés dans la bouche’ et autres acrobaties du genre. Et c’est ainsi que depuis, de fil en aiguille, nous avons entrepris la construction de notre histoire corporelle personnelle. Quelques chapitres, rédigés brusquement à l’occasion, ont laissé des séquelles avec lesquelles nous avons dû apprendre à vivre. Mais elles ont laissé des traces et quelques dommages collatéraux qui, avec le temps, ont plutôt tendance à s’accentuer.

Bref, ces déséquilibres, anodins au départ, sont devenus au fil des années la cause de nombreuses blessures que nous nous infligeons maintenant. Ils nous font faire, autrement dit, des mouvements incorrects qui nous blessent et grugent notre qualité de vie (tendinite, bursite, tour de rein, etc.).

Mais, comme je le dis souvent à mes élèves en classe de Pilates ou de Yin Yoga, nous sommes bénéficiaires d’une Merveilleuse Machine Humaine. Redresser un arbre qui a poussé croche depuis 30 ans c’est fatalement et pratiquement impossible. Ce n’est pas le cas par contre avec le corps humain. On peut toujours intervenir, faire quelque chose pour l’améliorer. On peut arriver à corriger bon nombre de ces déséquilibres musculaires et autres par la pratique de mouvements dits de ‘Rééducation Corporelle’ dont le Pilates fait éloquemment partie.

Loin de là toutefois la promesse que vous aurez de nouveau des boutons de puberté. L’âge chronologique va tous nous rattraper, mais il n’est pas obligé de nous rattraper à vitesse grand V. Depuis que je pratique le Pilates, je n’ai pas cessé de vieillir, mais j’ai plus que le sentiment de le faire beaucoup moins rapidement.

Le Pilates va définitivement vous faire gagner en Qualité de Vie. Je vous le garantis. C’est d’ailleurs la promesse du Pilates, sujet dont je vous entretiendrai lors de mon prochain blog.

À bientôt!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)