Un lien entre l’exercice régulier et une fonction immunitaire saine

Notre système immunitaire passe quotidiennement à l’offensive. Heureusement pour nous, il sait assumer son rôle. Grâce à une défense bien coordonnée, notre organisme est protégé. Cellules, protéines et autres signaux chimiques font équipe contre les bactéries, virus, parasites et autres agents pathogènes. C’est à un tel système en place dans notre corps que nous devons la guérison des plaies ainsi que la régénération et la réparation des cellules et des tissus. Nous avons donc intérêt à le garder en bonne santé. Plusieurs facteurs contribuent à lui assurer un bon fonctionnement. Voici comment, selon les experts, on peut le mieux venir à la défense de cette défense naturelle:

Défendre son système immunitaire

La capacité de notre système immunitaire à défendre l’organisme peut être altérée par l’environnement, l’alimentation, le stress, le sommeil, les déplacements ou tout autre aspect de la vie.

Il va s’en dire donc qu’une fonction immunitaire saine résultera d’un effort concerté de l’ensemble de l’organisme et une approche globale sera nécessaire pour la préserver. Les 5 éléments suivants sont considérer incontournables:

  1. Dormir un minimum de 7 heures par nuit et ne passer aucune nuit blanche.
  2. Faire régulièrement de l’exercice afin de favoriser les cellules mémoires, améliorer la fonction immunitaire de la peau et mobiliser les cellules immunitaires.
  3. Minimiser autant que possible le stress ou adopter de saines habitudes pour le gérer, l’exercice par exemple.
  4. Adopter une alimentation saine et équilibrée qui comprend beaucoup de fruits, légumes et protéines maigres afin d’obtenir les micronutriments et macronutriments essentiels, ainsi que d’importants phytonutriments. Une saine alimentation (comprenant une bonne quantité de fibres) fournit ce qu’il nous faut pour maintenir un bon fonctionnement de la barrière intestinale.
  5. Avoir une bonne hygiène, se laver souvent les mains par exemple, minimise la quantité d’agents pathogènes avec lesquels le corps entre en contact au départ.

Pour les points 2 et où il est question d’exercice, vous devez bien vous y attendre, je ne saurais trop vous recommander le Pilates. Ce n’est pas compliqué comme méthode, doux et rigoureux à la fois, assez pour l’apprécier et en obtenir les résultats promis pas Joseph Pilates. Faites-en l’essai. Rien à perdre, au contraire, tout à gagner! Au plaisir donc d’avoir le privilège de vous initier à cette excellente méthode.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Neuroplasticité et Pilates

neuroplasticité

La Neuroplasticité (plasticité neuronale ou cérébrale) et le Pilates font bon ménage. Ils rendront votre pratique des mouvements de cette méthode de mise ou remise en forme plus efficace que jamais. Les principes enrobant du Pilates font en sorte que les exercices de cette discipline vont, lentement et surement, discipliner tout votre corps avec un plein d’avantages collatéraux. Il s’en suit en effet inévitablement un renforcement de l’union ‘corps esprit’. La pratique du Pilates a des effets bénéfiques des pieds à la tête.

La neuroplasticité y est grandement pour quelque chose. J’explique.

La neuroplasticité est cette merveilleuse capacité mise à jour du cerveau à se réorganiser lui-même au besoin en développant de nouvelles connections neuronales, d’où, entre autre, notre habilité à être et devenir plus résilient. Et si pour un temps les chercheurs en la matière ont cru que la neuroplasticité (cette ingéniosité du cerveau à se réorganiser lui-même) était plutôt limitée une fois passé un certain âge, les plus récentes découvertes sur le sujet ont davantage révélés que notre cerveau apprend et change tout au cours de notre vie.

Il est maintenant admis que nous pouvons tous élever la plasticité de notre cerveau pour créer, générer les changements que nous souhaitons voir prendre place dans notre vie, incluant des améliorations au niveau corporel.

Les leçons que nous enseignent le concept de la ‘Neuroplasticité’ suggèrent donc que la pratique régulière du Pilates peut nous faire faire bien plus que des exécutions chorégraphiques gracieuses visant à allonger et renforcer les muscles du corps. Le Pilates, ‘neuroplastiquement parlant’, est bien sur cela mais aussi bien plus encore. Il devient également un magnifique véhicule pour susciter un esprit vibrant et dynamique. C’est la raison pour laquelle après une bonne séance de Pilates on se sent mieux, pas seulement physiquement, mais aussi mentalement, voir même spirituellement. L’effet ‘détente neurologique’ est indéniable et conséquent.

Tout comme la nourriture est nécessaire au système nerveux, un état d’esprit curieux, attentif et éveillé favorise une nouvelle activité neuronale. Les nerfs sensoriels naviguent comme des poissons là où notre attention les convoque et c’est ce qui fait en sorte qu’une bonne séance de Pilates se traduit toujours en un océan de surf kinesthésique et de ré-câblage cervical.

En d’autres termes, le fait d’être enjoué, motivé et explorateur dans l’exécution d’une routine où les mouvements du Pilates s’enchaînent et se nouent les uns aux autres ne peut qu’accentuer la dextérité physique et mentale. Avec le temps, la pratique et l’assiduité, on devient plus concentré et attentif à soi. On perçoit mieux ce qui se passe et doit se passer dans l’exécution des mouvements pour en tirer le maximum  de bénéfices. Et c’est à travers ce processus, parfois semé de hauts et de bas, que nous progressons vers un mieux-être exceptionnel. Nous prenons plaisir à une amélioration fonctionnelle, pas nécessairement parce que nous l’avons voulu, mais parce que le corps a exploré et découvert des options plus efficaces de se mouvoir, des façons et capacités qu’ils ne soupçonnait pas posséder avant.

En résumé, cette logique implacable du processus d’apprentissage en toute chose que les découvertes en neuroplasticité nous a révélée, nous permet d’affirmer haut et fort que la pratique du Pilates ne consiste pas uniquement en l’exécution de mouvements et d’exercices. Ces mouvements deviennent des prétextes, des occasions, des moyens pouvant être explorés et adaptés EN VUE DE CRÉER ou METTRE EN PLACE  DE NOUVELLES OPTIONS et CAPACITÉS POUR LE CORPS. C’est un clef dans la serrure vers un univers de possibilités.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)