Prendre le temps de faire un peu de Yin Yoga

Vous vous croirez peut-être trop occupé pour faire de l’exercice durant la période des Fêtes, surtout s’il s’agit de prendre une pause du genre Yin Yoga qui parfois peut se prolonger au-delà de 3, 4 ou même 5 minutes? Alors laissez-moi essayer de vous convaincre que cette pratique, le Yin Yoga, (accompagnée également de quelques instants de Méditation Pleine Conscience), est certainement l’une de celles que vous devriez oser favoriser quand les périodes de votre vie sont plus occupantes, préoccupantes et troublées.

Force de constater que plus le temps s’agite, plus on s’agite nous même, et on a beau dire et faire, on finit toujours par ressentir un certain besoin, voir même un besoin certain de prendre un temps d’arrêt pour recharger notre batterie en quelque sorte. Pour un, (et ce même si je suis un fervent adepte, pratiquant et enseignant du Pilates*), je sais que ma pratique personnelle des mouvements du Yin Yoga est un essentiel pour refaire le plein, surtout quand l’agitation est devenue telle qu’elle s’en prend même à mon sommeil, ce dernier alors devenant moins réparateur.

* Mes élèves de Pilates savent que j’ajoute régulièrement quelques mouvements du Yin Yoga à la fin de mes séances de Pilates, et ils l’apprécient grandement.

Et pourquoi en est-il ainsi? Tout simplement et surtout parce que le Yin Yoga est un yoga qui favorise l’introspection, c’est à dire l’occasion, la merveilleuse possibilité de se tourner vers soi, vers l’intérieur, précisément là où on peut plus facilement nourrir son havre de paix personnel. On ne peut faire du Yin Yoga sans un certain calme au départ qui aussitôt induit en nous davantage une détente bienfaisante et bénéfique. Et comme on doit faire preuve de patience dans l’exécution des mouvements (aucune brusquerie n’a sa place en Yin Yoga), on devient ainsi moins réactif ou agité, donc plus à l’écoute de ce qui va ou ne va pas.

Je ne peux pas faire un ou des mouvements de Yin Yoga sans aussitôt me sentir mieux. J’ai le sentiment de reprendre possession de mon habitacle naturel. Je me sens de nouveau mieux dans ma peau. Je recommence à mieux bouger, plus lentement, plus posément. Quelques poses et voilà que je deviens plus reconnaissant d’avoir vie, mouvement et être. Je réapprends à mieux vivre avec mes émotions. Un mot résume tout cela: RÉSILIENCE.

Et si tout va bien (le contraire est rarement le cas), je suis tout naturellement séduit par l’idée de m’offrir un moment de Méditation Pleine Présence. Le calme physique que procure la pratique du Yin Yoga invite à la réflexion, condition parfaite pour que tout devienne plus clair. Dans ce genre de moments précieux, on peut mieux s’apercevoir ou, mieux encore, VOIR NOTRE VRAI MOI.

Faites-en l’essai. L’apprentissage du Yin Yoga n’est pas compliqué. Votre manque initial possible de souplesse sera vite remplacé par de savoureux sentiments d’équilibre.

Bonne lecture et passez de belles Fêtes!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)