GESTION DU STRESS : HUIT FAÇONS DE DÉCOMPRESSER

Le stress (le mauvais, bien entendu, celui qui est générateur de ‘détresse’) est de plus en plus considéré comme la ‘bête noire’ de ce siècle. Il y a pourtant un bon stress, nécessaire, indispensable, vital même. C’est l’eustress.  Comment maintenant limiter le mauvais et favoriser le bon, cet article que je vous propose et dont j’ai eu le privilège d’en faire lecture aujourd’hui même (sur le site Demandez aux Scientifiques)  devrait vous apporter, au besoin, un certain réconfort, voire même une réconfort certain.

Bonne lecture!

Guy Bouchard, ND – http://www.guybouchard.com

YIN YOGA et STRETCHING, aussi bénéfique que l’Acupuncture. Comment est-ce possible? La réponse suit inévitablement.

J’ai été fasciné par le contenu d’une lecture récente* que j’ai eu le privilège de faire concernant certaines découvertes impressionnantes et hautement scientifiques effectuées par la Docteur Hélène  Langevin, une éminente chercheuse de renommée internationale et spécialiste de l’étude des tissus conjonctifs (les fascias). Ses études approfondies sur le sujet l’ont amenée à la conclusion que les différentes formes d’étirements musculaires accessibles présentement ( fournies entre autre par le Stretching et le Yoga Yin)  procurent des résultats et bienfaits similaires à ceux que rendent possible les séances d’acupuncture.

*  La science de l’étirement : L’étude du tissu conjonctif apporte des lumières sur la douleur et fournit de nouvelles explications à la médecine alternative. (Son article est toutefois uniquement en anglais).

Pour les adeptes et pratiquants du Yin Yoga et du Stretching, les expériences cliniques de cette chercheuse et des membres de son équipe deviennent une source d’inspiration et de motivation. Les  techniques du Yin Yoga ont en effet été mises à contribution lors de ses recherches et ont permis de révéler une foule d’effets positifs que la pratique du Yoga Yin serait en mesure de procurer, en plus de celles déjà connues.

Je crois donc personnellement que le Yin Yoga n’a pas fini de gagner en  notoriété. Il n’est exclu non plus que des découvertes scientifiques comme celles réalisées par Hélène Langevin sur les tissus conjonctifs nous fassent réaliser que le Yoga Yin est l’un des plus efficaces parmi les différentes yogas présentement offerts,  en particulier pour ceux et celles qui ont besoin de quelque chose de moindre intensité et plus confortable. Surtout parce que le Yin Yoga est un yoga de l’intérieur. Il est définitivement idéal pour tous ceux et celles qui aiment se sentir connecter spirituellement à leur exercice et du même coup sentir qu’elles peuvent  renforcer leurs capacités physiques.

Combiné au Stretching tel que nous le pratiquons à La Maison Pilates (voir YinStretch sur mon site), l’accent est mis sur le maintien des positions plutôt que sur l’effort pour les réaliser, ce qui s’avère pleinement réducteur de stress (le mauvais, on s’entend, celui qui est cause de ‘détresse’, et non l’eustress, l’indispensable pour rester en vie).

Le fait de tenir un  position du genre Yin Yoga ou Stretching pendant une longue période est de plus en plus associé à divers avantages pour la santé. Des sportifs aguerris dans leurs activités  ont attesté avoir retrouvé discipline, souplesse et force. C’est également une façon de faire courante en danse et en gymnastique où il est nécessaire d’être aussi flexible que possible. Qui plus est, cette pratique de postures prolongées en terme de temps n’est pas nouvelle. Depuis 2000 ans des moines s’en sont servis pour accroître discipline, spiritualité et force physique. Certains étaient même persuadés que le maintien soutenu correctement de positions (postures ou asanas) et la connexion en profondeur avec le corps et le mental qu’ils en tiraient, contribuaient à améliorer leur longévité et santé. Ils étaient convaincus que cette  pratique pouvait aider à améliorer «l’alchimie intérieure» naturelle du corps pour augmenter sa durée de vie. Intéressant, plus qu’intéressant, n’est-ce pas? J’approfondirai le tout dans de prochains articles sur le sujet.

Bonne lecture!

Guy Bouchard, ND – http://www.guybouchard.com

Pour un rentrée ‘comme il faut’.

Wow, on dirait bien que ‘je me la suis coulé douce’ cet été. Mon dernier texte date de quelques mois. Mais quel été nous avons eu! Fallait bien en profiter et  j’espère que vous avez su faire de même. Je reprends ce matin le collier. Bonne journée pour cela car ma session automne 2018 débute également ce soir: Pilates, DanzXersis et Yinstretch seront à l’honneur pour les 12 prochaines semaines.

Pour la rentrée, un petit conseil d’instructeur si vous me l’autorisez: il y a une consigne incontournable à prodiguer pour un retour en force à ses activités habituelles. Reprendre le collier ne doit pas se faire en fou. Que vous repreniez cette semaine ou dans les prochains jours vos activités, incluant celles de mise ou remise en forme, procédez doucement. Ne précipitez pas les choses dès les premières séances de quoi que ce soit.

Il faut tenir compte du fait que votre corps et votre état d’esprit ont fonctionné différemment peut-être tout au cours des derniers mois. Il y a eu possiblement relâchement ou encore de nouvelles façons de bouger, voire même de s’énerver, qui auront contribué à faire travailler ou à ne pas faire travailler certains muscles plus ou moins bien ou convenablement que d’habitude.

Ne brusquez donc rien au départ. Allez-y lentement et progressivement. Reprenez aussi, peut-être, de bonnes habitudes nutritionnelles et autres. Graduellement, petit à petit, de façon sensible, raisonnée et équilibrée, ramenez-vous à l’ordre.  Faites le nécessaire pour obtenir un sommeil de plus en plus réparateur. Couchez-vous un peu plus tôt et levez-vous de même un peu plus tôt, car cela vous évitera de sortir brusquement du lit et, pourquoi pas, vous livrez à un peu de relaxation et méditation ‘songées’.

Que puis-je dire de plus? Soyez sage comme une colombe et prudent(e) comme un serpent. Accordez la priorité à ce qui vous permet de vous sentir bien dans votre peau, votre tête et votre cœur!

Passez un bel automne 2018!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Avertissement: Certaines publicités qui suivent mes textes ne sont pas de moi, mais un droit de publication que se donne WordPress pour l’usage de ses services gratuits. Seules, en général, les affiches apparaissant sur le panneau vertical de droite de cet écran sont de moi, et offrant des liens conduisant à mes livres publiés à compte d’auteur sur Amazon.

———————————————————————————————————————–

Une question surtout d’hygiène vitale

Étant donné que je suis également naturothérapiste, on me pose régulièrement des questions sur ce que je pense de certains troubles ou malaises. Comme ma licence ne m’autorise pas à faire des diagnostics, je me contente (et j’en suis fier) de me résumer sur ce que je connais de mieux, à savoir l’hygiène vitale, ce qui fut d’ailleurs le sujet principal et crucial de ma formation en naturothérapie. Je vous partage ma pensée et tant mieux si elle peut vous être utile et vous faire du bien.

Mon approche en tant que naturothérapiste par rapport à bien des problèmes de santé que peut vivre le corps humain durant son existence est peut-être simpliste, mais le gros bon sens nous enseigne régulièrement que les choses simples sont souvent les plus vraies et efficaces. J’abrège le tout en ces trois (3) points:

1) Le corps humain est unique, une merveilleuse conception; il faut lui faire confiance; en hygiène vitale (ma formation en naturothérapie), on ne voit pas la maladie comme un ennemi; tout le contraire; la maladie vient nous avertir que nous avons de quelque façon dépassé notre seuil naturel de tolérance à la toxémie; bien des choses (même des bonnes) peuvent nous intoxiquer; dans un sens c’est ok, car notre corps doit apprendre à vivre avec l’intoxication, s’en servir même à son avantage pour se renforcer; mais quand trop devient trop, alors la maladie ou un dérangement physique allume une lumière en nous et vient nous mettre en garde contre un risque de dégénérescence; la maladie joue ce rôle préventif pour nous faire éviter que la situation s’aggrave et ne devienne chronique; elle vient tout simplement nous informer que nous avons abusé de nous-même;

2) Il faut alors prendre du recul; il est temps de se remettre à l’écoute de son corps; nos expressions, notre langage, les mots que nous utilisons quand nous décrivons le problème physique que nous éprouvons sont donc très révélateurs et peuvent nous donner de très bons indices pour trouver la solution pour y remédier; quand on a mal au dos, par exemple, on va certainement un jour s’entendre faire la réflexion suivante en référence à quelque chose qui nous dépasse de plus en plus : ‘j’en ai plein le dos’; oui, notre corps nous parle; il faut l’écouter et surtout être attentif à ses demandes;

3) Le stress est souvent la cause majeure de nos problèmes; c’est sournois car on ne se rend pas toujours compte que nous stressons (il faut comprendre ici que même si nous ne sommes pas une personne stressée, le stress est tout de même là, un peu tous les jours, et nous agresse, veut veut pas, comme on dit); c’est que le stress est aussi une réalité extérieure à nous, telle une poule ou un oiseau venant régulièrement nous picorer le bras ou la main de son bec pointu; très agaçant, irritant à la longue;

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

La respiration pour mieux gérer le stress

Mis en avant

La cohérence cardiaque donne de bons résultats.

RELAXNEWS |  » Si mieux gérer votre stress est l’un de vos objectifs pour cette nouvelle année, apprendre à respirer est un moyen rapide et économique pour y parvenir. Optez pour la cohérence cardiaque, une méthode rythmée de respiration précieuse pour abaisser le cortisol, l’hormone du stress. »

Pour lire la suite de cet article publié le 3 janv. 2018 dans Le Journal de Québec et faisant partage d’une technique toute simple pour mieux gérer le stress, sélectionnez le lien suivant:

Bonne lecture!

Si vous n’avez pas le lecteur gratuit pour lire les fichiers pdf (Portable Document File), il est disponible sur ce lien : https://acrobat.adobe.com/ca/fr/acrobat/pdf-reader.html

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Précisions sur le Centre Pilates ou principe du Centrage (le corset)

Le Centrage en Pilates, c’est ce qui vous permet d’établir un point de référence pour le départ d’un mouvement. Il l’oriente sur un axe principal de gravitation (notion de ‘centre de gravité’). La répartition du poids du corps peut alors mieux s’effectuer, ce qui favorise grandement stabilité et équilibre durant l’exécution du mouvement. Chaque personne doit ainsi trouver son centre. Il peut par contre varier d’une personne à l’autre tenant compte de différents facteurs (âge, sexe, historique du corps, son poids,etc.). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle un même mouvement en Pilates ne sera pas exécuté avec une aisance égale par tous les participants lors d’une séance.

En tant qu’instructeur je n’hésite donc pas un instant à rassurer mes élèves à ce sujet. Dans une même classe ou séance de Pilates où tous sont de niveaux Débutants, il arrive pourtant qu’un mouvement X se révèle facile pour un participant mais ne le sera pour un autre, et le contraire  se produira un peu plus tard durant la même séance  avec cette fois un mouvement Y. Nous nous ressemblons tous, mais nous sommes aussi tous différents. Il ne faudra pas vous sentir mal ou vous culpabiliser à un moment donné si vous éprouvez une certaine gène à faire un certain mouvement plus qu’un autre alors que pourtant son niveau de difficulté est moindre que le précédent. L’important ce sera de rester concentrer sur la nécessité de bien vous centrer,  d’engager vos abdos, soit les muscles centraux  d’activation du corset.

À ce sujet maintenant j’aimerais apporter une précision nécessaire. La centrale énergétique, le Centre Pilates où prend place et s’épanouit le principe du Centrage ne se limite pas à la partie avant du corps. C’est de façon cylindrique qu’il faut concevoir cet engagement du centre comme il se doit. L’illustration suivante va démontrer clairement ce que je veux dire.

ceintureatlas

Il est bien évident ici que les muscles abdominaux (toute une confrérie, n’est-ce pas?) constituant le Centre Pilates sont tout autant devant comme derrière le corps. Quand donc on vous demande d’engager votre centrale, de vous centrer afin de mettre en place votre corset (l’équivalent d’une ceinture de sécurité et de stabilité semblable à celle que nous bouclons dans l’avion en prévision d’une éventuelle  turbulence),  il faut alors s’assurer de faire participer tous les muscles devant la centrale tout comme ceux qui sont localisés derrière celle-ci.

En d’autres termes,  même si c’est devant soi, au niveau de l’abdomen que s’effectue ce bouclage (creusement abdominal accentué de 25 à 30% au moment de l’expiration, d’où l’expression ‘nombril vers les lombaires’), il n’en demeure pas moins que les muscles fessiers et autres de cette région doivent  tout aussi efficacement  s’engager et participer. Les zones en rouge sur ce visuel indiquent distinctement ce qui devant comme derrière constitue ce corset où le Centrage doit avoir sa source de motivation première afin de pouvoir s’installer solidement, et ce d’autant plus si un mouvement est de niveau ‘Avancé’.

Si vous avez des questions, il me fera plaisir d’y répondre. Profitez-vous pour vous inscrire à mes autres blogues. Bonne lecture!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Un lien entre l’exercice régulier et une fonction immunitaire saine

Notre système immunitaire passe quotidiennement à l’offensive. Heureusement pour nous, il sait assumer son rôle. Grâce à une défense bien coordonnée, notre organisme est protégé. Cellules, protéines et autres signaux chimiques font équipe contre les bactéries, virus, parasites et autres agents pathogènes. C’est à un tel système en place dans notre corps que nous devons la guérison des plaies ainsi que la régénération et la réparation des cellules et des tissus. Nous avons donc intérêt à le garder en bonne santé. Plusieurs facteurs contribuent à lui assurer un bon fonctionnement. Voici comment, selon les experts, on peut le mieux venir à la défense de cette défense naturelle:

Défendre son système immunitaire

La capacité de notre système immunitaire à défendre l’organisme peut être altérée par l’environnement, l’alimentation, le stress, le sommeil, les déplacements ou tout autre aspect de la vie.

Il va s’en dire donc qu’une fonction immunitaire saine résultera d’un effort concerté de l’ensemble de l’organisme et une approche globale sera nécessaire pour la préserver. Les 5 éléments suivants sont considérer incontournables:

  1. Dormir un minimum de 7 heures par nuit et ne passer aucune nuit blanche.
  2. Faire régulièrement de l’exercice afin de favoriser les cellules mémoires, améliorer la fonction immunitaire de la peau et mobiliser les cellules immunitaires.
  3. Minimiser autant que possible le stress ou adopter de saines habitudes pour le gérer, l’exercice par exemple.
  4. Adopter une alimentation saine et équilibrée qui comprend beaucoup de fruits, légumes et protéines maigres afin d’obtenir les micronutriments et macronutriments essentiels, ainsi que d’importants phytonutriments. Une saine alimentation (comprenant une bonne quantité de fibres) fournit ce qu’il nous faut pour maintenir un bon fonctionnement de la barrière intestinale.
  5. Avoir une bonne hygiène, se laver souvent les mains par exemple, minimise la quantité d’agents pathogènes avec lesquels le corps entre en contact au départ.

Pour les points 2 et où il est question d’exercice, vous devez bien vous y attendre, je ne saurais trop vous recommander le Pilates. Ce n’est pas compliqué comme méthode, doux et rigoureux à la fois, assez pour l’apprécier et en obtenir les résultats promis pas Joseph Pilates. Faites-en l’essai. Rien à perdre, au contraire, tout à gagner! Au plaisir donc d’avoir le privilège de vous initier à cette excellente méthode.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Du Pilates pour gagner en qualité de vie!

Bien que je le considère merveilleux, je vous préviens que le Pilates ne va pas vous rendre immortel. Ni plus ni moins que toutes les autres disciplines de mise ou remise en forme qui existe présentement sur notre planète.

Mais qu’il est la capacité de nous faire gagner en qualité de vie, c’est déjà un exploit considérable. Si vous sentez que vous avez perdu de la qualité en ce qui concerne votre présente existence terrestre, il est plus que temps de faire quelque chose. Vous n’êtes pas obligé de faire du Pilates, mais vous vous devez de vous prendre en mains. Car si vous ne faites rien, surtout si votre âge est présentement de 50,55 ans et plus, vous allez, je m’en excuse si cela vous bouscule quelque peu, constater que la situation va se détériorer.

Ne rien faire parce qu’on a mal, ce n’est pas la bonne solution. Si vous ne faites rien parce que vous avez mal, vous allez continuer d’avoir mal. Et plus vous aurez mal, plus vous allez vous justifier de ne rien faire. Vous serez alors tôt ou tard au beau milieu d’un cercle vicieux.

Je peux personnellement témoigner, sans l’ombre d’un doute, que si je n’avais découvert la méthode Pilates, il y a fort à parier que je serais présentement ankylosé plus que jamais, possiblement même en chaise roulante. Je suis un miraculé du Pilates. J’ai, grâce à lui, pu effectuer une sorte de retour à la vie.

Notre corps est une merveilleuse machine humaine, mais nous savons qu’il a aussi ses limites. Nous prenons tous de l’âge et ce même si on fait du Pilates, du Yoga, du Taïchi, du Qigong ou n’importe laquelle autre technique de mise ou remise en forme actuellement reconnue, aucune de ces pratiques ne pourra nous rendre immortel mais, je le redis, si au moins elles ont le mérite de nous faire gagner en qualité de vie, vieillir moins vite, plus lentement, un miracle en soi se sera alors produit d’une valeur inestimable.

En résumé, je vous encourage fortement à faire l’essai du Pilates. Et si le Pilates ne vous convient pas, faites l’essai du Yoga ou du Tai-Chi. Mais, chose certaine, faites quelque chose. Nous ne pouvons pas retourner en arrière. L’âge nous rattrape toujours. Par contre, il n’est pas obligé de nous rattraper aussi vite qu’il semble le faire parfois.

Au plaisir donc d’avoir le privilège de vous initier à cette excellente méthode,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Se perfectionner Corps et Esprit

Pour Joseph Pilates, corps et esprit étaient et devaient être indissociables. Alors que certaines pratiques ou types d’entraînement mettent l’emphase plus sur l’un que l’autre, ce n’est définitivement pas le cas en Pilates. Le perfectionnement du corps ne peut être pleinement atteint sans celui de son mental. C’est la synergie des deux, leur harmonisation qui peuvent  le mieux nous permettent d’atteindre beaucoup plus en cette vie, bonheur et dépassement de soi inclus.

Je m’émerveille à chaque fois que je fais lecture de compte rendu sur des forums en ligne de personnes qui ont osé faire l’essai du Pilates. Plus souvent qu’autrement c’est même en peu de temps qu’elles ont perçus une différence appréciable, physiquement d’abord mais non sans ressentir de très bons effets aussi du côté des émotions, de la nervosité, de l’acuité intellectuelle, et j’en passe. Les effets collatéraux non dommageables sont fort appréciables.

Je vous mets au défi de l’essayer à votre tour. Si vous n’avez pas encore découvert le Pilates, c’est plus que temps. J’ai initié déjà bon nombre de personnes à cette discipline et je n’ai jamais entendu un seul commentaire négatif sur sa valeur. Ce système est idéal. Des études et expertises confirment régulièrement son immense efficacité.

Si vous souhaitez atteindre un niveau dans votre vie actuelle où vous sentirez que vous corps et votre esprit font agréablement l’unité, donnez-vous alors l’occasion, le privilège d’expérimenter le Pilates. La promesse du Pilates n’est pas une parole en l’air. Dix séances, vous allez sentir la différence. Vingt, vous la verrez, et trente vous serez différent.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Le Pilates, parmi les 6 meilleurs cours d’exercice pour la santé mentale

Le magazine en ligne NetDoctor vient de faire paraître ( 22 août 2017) sur son site la liste des 6 façons de faire de l’exercice ayant, en plus d’ excellents résultats pour la condition physique, un impact certain sur la santé mentale. Fallait s’y attendre (le contraire m’aurait surpris), le Pilates en fait partie. Je vous offre ici en traduction libre de l’anglais ce qu’ils ont déclaré concernant le Pilates.

  • Début de la traduction :

« Les bienfaits et bénéfices du Pilates sur la santé mentale sont souvent sous estimés du fait qu’à ce jour on a surtout mis l’emphase sur les capacités du Pilates à fortifier la colonne vertébrale et le centre du corps. Pourtant, Joseph Pilates, concepteur de la méthode) croyait fermement en la nécessité d’une connexion corps-esprit pour une véritable santé, ce pourquoi il a originellement titré son système d’exercices du nom de ‘Contrôlogie’, c’est à dire le contrôle du corps par le mental.

« En devenant compétent et habile avec les principes du Pilates tout en se concentrant du même coup sur la technique et sur comment votre corps se sent durant un cours, voilà ce que je qualifie d’une belle et saine activité de pleine conscience et de présence à soi », soutient Karen Laing, instructrice de Pilates ayant souffert d’anxiété au cours des dernières années.

« Le Pilates est génial pour favoriser la relaxation et la réduction au stress, surtout qu’il n’y a pas de compétition entre participants lors d’une séance! En plus des sentiments de bien-être que procure l’exécution des mouvements et la mobilisation de votre corps pour ce faire, le fait que le Pilates se focalise sur la respiration et la détente corporelle génère un impact indéniable sur le système nerveux parasympathique, engendrant alors une réponse de relaxation dans tout le corps. »

  • Fin de la traduction :

Voilà! Je ne saurais mieux dire. Si vous n’avez pas encore essayé le Pilates, vous ne savez toujours pas ce que vous manquez.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)