Résumé des Cours Offerts à La Maison Pilates

LE PILATES : méthode de mise ou remise en forme conçue brillamment par Joseph Hubertus Pilates. Elle comprend une quarantaine (40) de mouvements réalisés au sol et à l’aide d’accessoires (gros ballon, ballon éponge, bandes élastiques, petits poids, cercles et rouleaux magiques, etc.). Ces mouvements (de niveaux Débutant, Intermédiaire et Avancé) s’inscrivent dans la catégorie des exercices dits de ‘rééducation corporelle’. Le Pilates est une méthode douce en soi, mais aussi comportant son niveau de rigueur et d’exigences. Six (6) principes fondamentaux enrobent les mouvements et leur procurent sa spécificité. Pour en apprendre davantage sur le sujet, consultez la section Articles Publiés de ce Blogue.

LE TRXLATES : le TRX (Total Resistance Exercice) est une façon de s’entraîner différemment. Au lieu de soulever des poids et haltères, notre propre corps devient l’instrument principal à déplacer. Son concepteur le définit comme du Workout en Suspension. Le TRX, l’accessoire comme tel, consiste, en effet, en des courroies non élastiques (genre utilisées pour les parachutes) au bout desquelles le corps est suspendu en diverses positions, debout, au sol, en latéral, sur le dos, le ventre, etc. Le TRXlates, quand a lui, combine les l’accessoire TRX et les divers mouvements au sol du Pilates, ce qui lui procure une personnalité originale. Pour en apprendre davantage sur le sujet, consultez la section Articles Publiés de ce Blogue.

LE YINSTRETCH : il s’agit ici d’un combiné du yoga yin et du stretching. Le Yin Yoga est un yoga bien particulier et se démarquent des autres types davantage connus du Yoga (mouvements plus yang). Le yoga yin se veut plus intérieur. Il nécessite moins de mouvements. On apprend à se déposer dans un mouvement que nous chercherons alors à conserver le plus longtemps possible. Les mouvements du Stretching (dynamique et statique) facilitent plus et mieux la gestion et maîtrise des positions du Yin Yoga, d’où le concept de YinStretching. Pour en apprendre davantage sur le sujet, consultez la section Articles Publiés de ce Blogue.

MPC (Méditation Pleine Conscience) : la méditation n’a plus besoin d’être complimentée. Elle est reconnue en raison des multiples bienfaits qu’elle procure. L’avantage, toutefois, de la MPC, est qu’elle est complètement détachée d’ésotérisme ou connotations religieuses et spirituelles. La MPC (de Pleine Conscience ou Présence à soi) est une méditation laïque qui se pratique simplement en apprenant à se concentrer sur sa respiration sans même essayer de la contrôler. La MPC vous est enseignée à La Maison Pilates par l’intermédiaire du cours de YinStretch. Pour en apprendre davantage sur le sujet, consultez la section Articles Publiés de ce Blogue.

Pour plus d’informations, contactez Guy Bouchard 581-574-4719

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

YIN YOGA et STRETCHING, aussi bénéfique que l’Acupuncture. Comment est-ce possible? La réponse suit inévitablement.

J’ai été fasciné par le contenu d’une lecture récente* que j’ai eu le privilège de faire concernant certaines découvertes impressionnantes et hautement scientifiques effectuées par la Docteur Hélène  Langevin, une éminente chercheuse de renommée internationale et spécialiste de l’étude des tissus conjonctifs (les fascias). Ses études approfondies sur le sujet l’ont amenée à la conclusion que les différentes formes d’étirements musculaires accessibles présentement ( fournies entre autre par le Stretching et le Yoga Yin)  procurent des résultats et bienfaits similaires à ceux que rendent possible les séances d’acupuncture.

*  La science de l’étirement : L’étude du tissu conjonctif apporte des lumières sur la douleur et fournit de nouvelles explications à la médecine alternative. (Son article est toutefois uniquement en anglais).

Pour les adeptes et pratiquants du Yin Yoga et du Stretching, les expériences cliniques de cette chercheuse et des membres de son équipe deviennent une source d’inspiration et de motivation. Les  techniques du Yin Yoga ont en effet été mises à contribution lors de ses recherches et ont permis de révéler une foule d’effets positifs que la pratique du Yoga Yin serait en mesure de procurer, en plus de celles déjà connues.

Je crois donc personnellement que le Yin Yoga n’a pas fini de gagner en  notoriété. Il n’est exclu non plus que des découvertes scientifiques comme celles réalisées par Hélène Langevin sur les tissus conjonctifs nous fassent réaliser que le Yoga Yin est l’un des plus efficaces parmi les différentes yogas présentement offerts,  en particulier pour ceux et celles qui ont besoin de quelque chose de moindre intensité et plus confortable. Surtout parce que le Yin Yoga est un yoga de l’intérieur. Il est définitivement idéal pour tous ceux et celles qui aiment se sentir connecter spirituellement à leur exercice et du même coup sentir qu’elles peuvent  renforcer leurs capacités physiques.

Combiné au Stretching tel que nous le pratiquons à La Maison Pilates (voir YinStretch sur mon site), l’accent est mis sur le maintien des positions plutôt que sur l’effort pour les réaliser, ce qui s’avère pleinement réducteur de stress (le mauvais, on s’entend, celui qui est cause de ‘détresse’, et non l’eustress, l’indispensable pour rester en vie).

Le fait de tenir un  position du genre Yin Yoga ou Stretching pendant une longue période est de plus en plus associé à divers avantages pour la santé. Des sportifs aguerris dans leurs activités  ont attesté avoir retrouvé discipline, souplesse et force. C’est également une façon de faire courante en danse et en gymnastique où il est nécessaire d’être aussi flexible que possible. Qui plus est, cette pratique de postures prolongées en terme de temps n’est pas nouvelle. Depuis 2000 ans des moines s’en sont servis pour accroître discipline, spiritualité et force physique. Certains étaient même persuadés que le maintien soutenu correctement de positions (postures ou asanas) et la connexion en profondeur avec le corps et le mental qu’ils en tiraient, contribuaient à améliorer leur longévité et santé. Ils étaient convaincus que cette  pratique pouvait aider à améliorer «l’alchimie intérieure» naturelle du corps pour augmenter sa durée de vie. Intéressant, plus qu’intéressant, n’est-ce pas? J’approfondirai le tout dans de prochains articles sur le sujet.

Bonne lecture!

Guy Bouchard, ND – http://www.guybouchard.com