Le Corps Inquiet, un corps qui résiste.

Mis en avant

Le Corps Inquiet est une expression, une réflexion qui m’est venue à l’esprit avec l’enseignement régulier du Pilates. Il y a des mouvements où je constate la résistance du corps à les accomplir. Comme si ce dernier s’opposait, même s’entêtait à faire ces mouvements dans les règles de l’art du Pilates. Je me suis posé la question quant à savoir pourquoi il en était ainsi. Il m’est apparu évident qu’il y a quelque part en nous certains blocages, certaines hésitations, non conscientes, à se raidir, se rebeller contre la pratique de mouvements inhabituels.

Mais comment cela peut-il bien être possible? J’en déduis que certaines mémoires sont bien présentes, enregistrées, cristallisées en nous et que ce sont elles qui font obstacles à l’exécution harmonieuse de certains mouvements comme ceux du Pilates et de ceux de bien d’autres disciplines où nous pourrions également rencontrer des difficultés d’apprentissage. Et ce peut être frustrant, démotivant quand cela se produit. Je vais donc faire de mon mieux pour vous rassurer, ce pourquoi je vous propose de considérer ce qui suit.

Je pense avoir suffisamment compris d’où nous viennent ces mémoires corporelles posant obstruction : nulle part ailleurs qu’à travers certains vécus où une certaine blessure (voire même une ‘blessure certaine’) nous a été infligée. Concrètement, si à un moment précis de l’historique de mon corps j’ai vécu un traumatisme accompagné d’une douleur bien présente, cela a laissé quelque part sa marque en moi. Mon corps a soigneusement enregistré tout le désagréable que cet événement m’a causé, et dès lors nul doute qu’il s’est convaincu qu’il n’était pas prêt de l’oublier. Qu’il allait, en temps voulu, s’en souvenir et s’auto protéger… en résistant.

Il ne faut donc pas se surprendre si parfois vous constatez à quel point vous éprouvez une difficulté dans la maîtrise de certains mouvements ou exercices de Pilates, Yoga ou autre discipline faisant grandement appel au corps pour se manifester. Prenez le temps de simplement vous poser la question suivante: se pourrait-il qu’une mémoire, un souvenir douloureux, en soit la cause? Un vécu pénible qui a laissé sa trace?

Le Corps Inquiet c’est précisément cela, ces endroits du corps affectés par le vécu d’une expérience choc et qui, au  moment précis d’exécuter un quelconque mouvement nécessitant cette partie du corps, devient spontanément source d’inquiétude, de résistance, voire même d’empêchement à la réalisation dudit mouvement. C’est subtil, très inconscient mais néanmoins pleinement réel. Je l’ai constaté chez moi dans ma pratique du Pilates et de mes élèves m’ont également confié avoir pris conscience qu’ils éprouvaient, à l’occasion, quelque chose de semblable.

Bref, la note positive est qu’il ne faut jamais se décourager quand votre corps semble s’opposer à une performance souhaitable. Ne jamais dire ‘jamais’ mais simplement ‘pas encore’, car cela viendra. Il faut juste parfois savoir démasquer la résistance, mettre à jour le pourquoi de cette inquiétude du corps à aller de l’avant avec confiance.

Bonne lecture!

Guy Bouchard, ND – guy.bouchard@gmail.com 581-574-4719

Précisions sur le Centre Pilates ou principe du Centrage (le corset)

Le Centrage en Pilates, c’est ce qui vous permet d’établir un point de référence pour le départ d’un mouvement. Il l’oriente sur un axe principal de gravitation (notion de ‘centre de gravité’). La répartition du poids du corps peut alors mieux s’effectuer, ce qui favorise grandement stabilité et équilibre durant l’exécution du mouvement. Chaque personne doit ainsi trouver son centre. Il peut par contre varier d’une personne à l’autre tenant compte de différents facteurs (âge, sexe, historique du corps, son poids,etc.). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle un même mouvement en Pilates ne sera pas exécuté avec une aisance égale par tous les participants lors d’une séance.

En tant qu’instructeur je n’hésite donc pas un instant à rassurer mes élèves à ce sujet. Dans une même classe ou séance de Pilates où tous sont de niveaux Débutants, il arrive pourtant qu’un mouvement X se révèle facile pour un participant mais ne le sera pour un autre, et le contraire  se produira un peu plus tard durant la même séance  avec cette fois un mouvement Y. Nous nous ressemblons tous, mais nous sommes aussi tous différents. Il ne faudra pas vous sentir mal ou vous culpabiliser à un moment donné si vous éprouvez une certaine gène à faire un certain mouvement plus qu’un autre alors que pourtant son niveau de difficulté est moindre que le précédent. L’important ce sera de rester concentrer sur la nécessité de bien vous centrer,  d’engager vos abdos, soit les muscles centraux  d’activation du corset.

À ce sujet maintenant j’aimerais apporter une précision nécessaire. La centrale énergétique, le Centre Pilates où prend place et s’épanouit le principe du Centrage ne se limite pas à la partie avant du corps. C’est de façon cylindrique qu’il faut concevoir cet engagement du centre comme il se doit. L’illustration suivante va démontrer clairement ce que je veux dire.

ceintureatlas

Il est bien évident ici que les muscles abdominaux (toute une confrérie, n’est-ce pas?) constituant le Centre Pilates sont tout autant devant comme derrière le corps. Quand donc on vous demande d’engager votre centrale, de vous centrer afin de mettre en place votre corset (l’équivalent d’une ceinture de sécurité et de stabilité semblable à celle que nous bouclons dans l’avion en prévision d’une éventuelle  turbulence),  il faut alors s’assurer de faire participer tous les muscles devant la centrale tout comme ceux qui sont localisés derrière celle-ci.

En d’autres termes,  même si c’est devant soi, au niveau de l’abdomen que s’effectue ce bouclage (creusement abdominal accentué de 25 à 30% au moment de l’expiration, d’où l’expression ‘nombril vers les lombaires’), il n’en demeure pas moins que les muscles fessiers et autres de cette région doivent  tout aussi efficacement  s’engager et participer. Les zones en rouge sur ce visuel indiquent distinctement ce qui devant comme derrière constitue ce corset où le Centrage doit avoir sa source de motivation première afin de pouvoir s’installer solidement, et ce d’autant plus si un mouvement est de niveau ‘Avancé’.

Si vous avez des questions, il me fera plaisir d’y répondre. Profitez-vous pour vous inscrire à mes autres blogues. Bonne lecture!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

L’idéal du corps humain selon Joseph Pilates

L’idéal du corps du humain selon Joseph Pilates, l’inventeur et concepteur du Pilates, c’est de pouvoir y retrouver la force et la souplesse musculaire. Force, vigueur, robustesse et résistance sont davantage ce que le corps masculin semble plus facilement s’accaparer, tandis que souplesse et flexibilité sont des attributs plus spontanément identifiables chez les dames.

De tous les gens que j’ai pu initier à date au Pilates, j’ai pu facilement constater cette nuance ou différence frappante. Les hommes ont de la force mais ils sont moins souples. C’est possiblement l’une des raisons du pourquoi moins d’hommes s’intéressent au Pilates et/ou autres méthodes et techniques de rééducation corporelle. Quelque part dans leur tête ils se disent « ça c’est une affaire de femme; pas pour moi ». Bien sur ils ont totalement tort de penser de la sorte si c’est le cas.

Les hommes de mes cours de Pilates, ceux qui ont osé l’essayer au cours de mes quelques 15 années d’enseignement de la méthode à ce jour, n’ont pas sur durer, persévérer. Pourquoi? J’ose une réponse. Ils se sont tout simplement découragés en cours de route, et cela à mon avis pour cette raison principale:  Ils ont trop forcé, ce que les hommes savent très bien faire, beaucoup trop même, alors qu’en Pilates on nous amène à ne plus forcer autant, ou, tout au moins, plus de la même façon.

Les mouvements et principes du Pilates qui enrobent ces mouvements, nous incitent à repenser complètement ou presque notre façon de forcer. La mobilisation des muscles supérieurs (surtout les élastiques) est rééduquée. On leur apprend à tenir plus et mieux compte de la présence et l’existence de leurs compagnons ‘stabilisateurs’, des indispensables aussi pour acquérir et maintenir l’idéal du corps humain.

C’est souvent un exploit pour les muscles mobilisateurs que d’accepter cela. Les mobilisateurs sont des machos. Ils sont si forts, du moins ils se croient tels, alors qu’en réalité si les mobilisateurs ont de la force ils ont par contre moins d’endurance que les stabilisateurs. De là l’importance qu’ils acceptent d’apprendre ou de réapprendre à travailler plus efficacement, c’est à dire ‘en synergie’ avec leurs compagnons de toujours, les stabilisateurs.

L’idéal du corps humain selon Joseph Pilates est dans le vrai à 100%. Et pour ce qui est des dames, le Pilates leur procurera un peu moins de souplesse et de flexibilité, ce qu’elles ont davantage d’emblée que les messieurs, mais elles y gagneront en y ajoutant plus d’endurance. L’ajout d’accessoires du Pilates telles les bandes élastiques, petits poids, cercle magique et autres du genre, rendra cela possible.

Bref, qui que vous soyez, ne vous contentez donc pas uniquement de votre force musculaire, car seule en vedette dans votre corps elle peut vous blesser tout autant qu’elle peut vous être utile. Apprenez à y ajouter une bonne dose de flexibilité. Ce que le Pilates et les autres méthodes de rééducation corporelle  rendent grandement possible. Trouvez celle qui vous convient le mieux. Vous éviterez ainsi bien des troubles telles les tendinites,  les bursites et autres ‘ites’ de ce monde qui nous indisposent quand on les rend en grande partie possibles nous même en maltraitant le corps par bien de nos façons de faire, incluant celles de s’entraîner.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Un lien entre l’exercice régulier et une fonction immunitaire saine

Notre système immunitaire passe quotidiennement à l’offensive. Heureusement pour nous, il sait assumer son rôle. Grâce à une défense bien coordonnée, notre organisme est protégé. Cellules, protéines et autres signaux chimiques font équipe contre les bactéries, virus, parasites et autres agents pathogènes. C’est à un tel système en place dans notre corps que nous devons la guérison des plaies ainsi que la régénération et la réparation des cellules et des tissus. Nous avons donc intérêt à le garder en bonne santé. Plusieurs facteurs contribuent à lui assurer un bon fonctionnement. Voici comment, selon les experts, on peut le mieux venir à la défense de cette défense naturelle:

Défendre son système immunitaire

La capacité de notre système immunitaire à défendre l’organisme peut être altérée par l’environnement, l’alimentation, le stress, le sommeil, les déplacements ou tout autre aspect de la vie.

Il va s’en dire donc qu’une fonction immunitaire saine résultera d’un effort concerté de l’ensemble de l’organisme et une approche globale sera nécessaire pour la préserver. Les 5 éléments suivants sont considérer incontournables:

  1. Dormir un minimum de 7 heures par nuit et ne passer aucune nuit blanche.
  2. Faire régulièrement de l’exercice afin de favoriser les cellules mémoires, améliorer la fonction immunitaire de la peau et mobiliser les cellules immunitaires.
  3. Minimiser autant que possible le stress ou adopter de saines habitudes pour le gérer, l’exercice par exemple.
  4. Adopter une alimentation saine et équilibrée qui comprend beaucoup de fruits, légumes et protéines maigres afin d’obtenir les micronutriments et macronutriments essentiels, ainsi que d’importants phytonutriments. Une saine alimentation (comprenant une bonne quantité de fibres) fournit ce qu’il nous faut pour maintenir un bon fonctionnement de la barrière intestinale.
  5. Avoir une bonne hygiène, se laver souvent les mains par exemple, minimise la quantité d’agents pathogènes avec lesquels le corps entre en contact au départ.

Pour les points 2 et où il est question d’exercice, vous devez bien vous y attendre, je ne saurais trop vous recommander le Pilates. Ce n’est pas compliqué comme méthode, doux et rigoureux à la fois, assez pour l’apprécier et en obtenir les résultats promis pas Joseph Pilates. Faites-en l’essai. Rien à perdre, au contraire, tout à gagner! Au plaisir donc d’avoir le privilège de vous initier à cette excellente méthode.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Du Pilates pour gagner en qualité de vie!

Bien que je le considère merveilleux, je vous préviens que le Pilates ne va pas vous rendre immortel. Ni plus ni moins que toutes les autres disciplines de mise ou remise en forme qui existe présentement sur notre planète.

Mais qu’il est la capacité de nous faire gagner en qualité de vie, c’est déjà un exploit considérable. Si vous sentez que vous avez perdu de la qualité en ce qui concerne votre présente existence terrestre, il est plus que temps de faire quelque chose. Vous n’êtes pas obligé de faire du Pilates, mais vous vous devez de vous prendre en mains. Car si vous ne faites rien, surtout si votre âge est présentement de 50,55 ans et plus, vous allez, je m’en excuse si cela vous bouscule quelque peu, constater que la situation va se détériorer.

Ne rien faire parce qu’on a mal, ce n’est pas la bonne solution. Si vous ne faites rien parce que vous avez mal, vous allez continuer d’avoir mal. Et plus vous aurez mal, plus vous allez vous justifier de ne rien faire. Vous serez alors tôt ou tard au beau milieu d’un cercle vicieux.

Je peux personnellement témoigner, sans l’ombre d’un doute, que si je n’avais découvert la méthode Pilates, il y a fort à parier que je serais présentement ankylosé plus que jamais, possiblement même en chaise roulante. Je suis un miraculé du Pilates. J’ai, grâce à lui, pu effectuer une sorte de retour à la vie.

Notre corps est une merveilleuse machine humaine, mais nous savons qu’il a aussi ses limites. Nous prenons tous de l’âge et ce même si on fait du Pilates, du Yoga, du Taïchi, du Qigong ou n’importe laquelle autre technique de mise ou remise en forme actuellement reconnue, aucune de ces pratiques ne pourra nous rendre immortel mais, je le redis, si au moins elles ont le mérite de nous faire gagner en qualité de vie, vieillir moins vite, plus lentement, un miracle en soi se sera alors produit d’une valeur inestimable.

En résumé, je vous encourage fortement à faire l’essai du Pilates. Et si le Pilates ne vous convient pas, faites l’essai du Yoga ou du Tai-Chi. Mais, chose certaine, faites quelque chose. Nous ne pouvons pas retourner en arrière. L’âge nous rattrape toujours. Par contre, il n’est pas obligé de nous rattraper aussi vite qu’il semble le faire parfois.

Au plaisir donc d’avoir le privilège de vous initier à cette excellente méthode,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Le Pilates, une fondation pour mieux faire n’importe quoi!

….SAUF SI VOTRE INTENTION EST DE DÉVALISER UNE BANQUE.

Quoique des voleurs auraient de bien meilleurs abdos pour s’esquiver rapidement. Mais Joseph Pilates était un pacifiste et avait des principes qui n’encourageaient pas ce genre d’activité. D’après ce que l’on sait de lui, il aurait plutôt préféré fuir l’Allemagne quand un certain Hitler, bien au courant de sa réputation et de sa méthode de mise en forme, aurait voulu l’enrôler pour former sa milice.

Quand on fait du Pilates, ON NE POUSSE PLUS SON PANIER D’ÉPICERIE DE LA MÊME FAÇON. Et c’est vrai pour peu importe ce que l’on envisage de faire d’autre: jouer au tennis, courir, marcher, sauter, danser, patiner, et vous pourriez faire la liste ici de toutes les autres activités de la vie courante.

Je ne cesse de répéter cela dans mes cours car je sais par expérience personnelle que c’est 100% vrai. Il y a des blessures à mon corps que j’aurais certainement pu éviter si j’avais découvert plus jeune le Pilates et l’aurait pratiqué sur une base régulière.

Je me répète parfois, j’en suis conscient, mais en rééducation c’est ainsi, il faut répéter pour que le message passe. Pour soi comme pour les autres. J’ai œuvré suffisamment longtemps (au moins plus de 25 ans) dans le domaine de la Pub pour savoir qu’une message qui n’est pas répété régulièrement sera oublié à plus de 75% en moins de 7 jours. C’est une mesure psychométrique qui s’applique pour toute forme d’éducation, corporelle ou autre.

Donc, vous me dites que vous faites déjà ceci ou cela pour vous tenir en forme? Tant mieux. Mais moi je vous dis que vous le ferez encore mieux, avec plus de dextérité, d’art et d’élégance si seulement vous saviez comment incorporer le fondement du Pilates dans l’exécution des mouvements de votre quelconque discipline.

C’est la raison pour laquelle, oui, le Pilates c’est définitivement pour tout le monde, de 7 à 97 ans, bien que pour les enfants en bas de 12 ans j’ajusterais un programme en conséquence du fait qu’avant cet âge la colonne vertébrale, l’arbre de vie, n’a pas encore complété sa formation.

Vous n’êtes pas obligé de prendre la formation de base du Pilates à mon studio ou encore avec moi comme instructeur, mais chose certaine vous devriez trouver le temps et le moyen d’avoir un jour cette formation quelque part. Je vous assure que vous ne ferez plus les choses de la même façon par après, et vous l’apprécierez comme jamais.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Pilates et Mémoires Corporelles

J’ai déjà abordé ce sujet en partie sur ma page Facebook, mais je sens ici le besoin d’en dire un peu plus à ce propos . Au berceau, nous n’avions pas trop de difficultés avec les questions de souplesse. On avait l’âge de la flexibilité. En sortant du berceau, toutefois, nous n’avons pas tardé à développer, bon gré mal gré, des mémoires corporelles qui, avec le temps, consciemment ou non, ont plutôt progressé en un certain nombre de déséquilibres musculaires. Nous ne sommes pas devenus pour autant des déséquilibrés, mais juste un peu (parfois beaucoup) physiquement ‘débalancés’ (je forge ce mot).

babyauberceau

Ont alors pris fin assez rapidement les exploits du genre ‘petits doigts de pieds potelés dans la bouche’ et autres acrobaties du genre. Et c’est ainsi que depuis, de fil en aiguille, nous avons entrepris la construction de notre histoire corporelle personnelle. Quelques chapitres, rédigés brusquement à l’occasion, ont laissé des séquelles avec lesquelles nous avons dû apprendre à vivre. Mais elles ont laissé des traces et quelques dommages collatéraux qui, avec le temps, ont plutôt tendance à s’accentuer.

Bref, ces déséquilibres, anodins au départ, sont devenus au fil des années la cause de nombreuses blessures que nous nous infligeons maintenant. Ils nous font faire, autrement dit, des mouvements incorrects qui nous blessent et grugent notre qualité de vie (tendinite, bursite, tour de rein, etc.).

Mais, comme je le dis souvent à mes élèves en classe de Pilates ou de Yin Yoga, nous sommes bénéficiaires d’une Merveilleuse Machine Humaine. Redresser un arbre qui a poussé croche depuis 30 ans c’est fatalement et pratiquement impossible. Ce n’est pas le cas par contre avec le corps humain. On peut toujours intervenir, faire quelque chose pour l’améliorer. On peut arriver à corriger bon nombre de ces déséquilibres musculaires et autres par la pratique de mouvements dits de ‘Rééducation Corporelle’ dont le Pilates fait éloquemment partie.

Loin de là toutefois la promesse que vous aurez de nouveau des boutons de puberté. L’âge chronologique va tous nous rattraper, mais il n’est pas obligé de nous rattraper à vitesse grand V. Depuis que je pratique le Pilates, je n’ai pas cessé de vieillir, mais j’ai plus que le sentiment de le faire beaucoup moins rapidement.

Le Pilates va définitivement vous faire gagner en Qualité de Vie. Je vous le garantis. C’est d’ailleurs la promesse du Pilates, sujet dont je vous entretiendrai lors de mon prochain blog.

À bientôt!

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

Yin Yoga et la Théorie des Méridiens

Dans son excellent livre sur le Yin Yoga¹, PauL Grilley, un ardent pratiquant et défenseur des vertus de cette pratique, fait état correct de la théorie des Méridiens, fondement Taoïste du Yin Yoga.

De tous temps, les adeptes de la Méditation ont soutenu cette théorie, attestant sans l’ombre d’un doute, qu’un système d’énergie subtil et vital circule à travers tout notre corps. En Inde on l’appelle le ‘Prana’ et en Chine le ‘Chi’. L’acupuncture a depuis décrit avec exactitude les voies qu’empruntent ce flux d’énergie. On les appelle ‘méridiens’.

localisationdesméridiens

Les gens qui pratiquent le Tai Chi ou le Chi Qong sont bien au fait de cette réalité. Les mouvements de ces formes d’exercice visent à harmoniser le Chi, l’énergie vitale, à tous les niveaux du corps. C’est indispensable, car c’est le ‘Chi’ qui nourrit en quantité et qualité nos cellules et nos organes. Cette théorie des Méridiens fait encore sourciller parfois les sceptiques occidentaux que nous continuons d’être à l’occasion, mais pour ceux et celles qui pratiquement l’une des formes connues du Yoga, c’est une connaissance qui donne des résultats concluants et convaincants.

Et je dirais que c’est encore plus vrai lorsque l’on s’adonne à la pratique du Yin Yoga, un yoga plus Yin que Yang.  Le Yin et le Yang sont des concepts du Taoïsme à découvrir ou redécouvrir si l’on veut bien intégrer ces principes dans la pratique du Yin Yoga et en obtenir les bienfaits escomptés.

Il faut simplement retenir que Yin et Yang sont des termes qui peuvent s’appliquer aux différents mouvements ou exercices que nous exécutons et cela ne doit pas être limité aux différents yogas connus. Règle générale, tout mouvement faisant appel aux muscles dits ‘élastiques’ du corps, sont des mouvements Yang (hockey, tennis, spinning, etc… entrent donc aussi dans cette catégorie).

Les mouvements Yin maintenant, ce sont ceux qui mettent davantage à contribution les muscles dits ‘plastiques’ du corps. Ce sont les muscles du ‘fascia’, des tissus conjonctifs et connecteurs. Ils sont plus en profondeur et nécessitent un travail en douceur pour être atteints.

Dans une séance de Yin Yoga, ces deux types de mouvements sont utilisés. Les Yangs pour réchauffer en premier lieu les muscles élastiques, puis on a recours aux mouvements Yins, soit des mouvements faisant partie des séquences du Yin Yoga qui peuvent alors cibler différentes parties du corps.

J’élaborerai davantage sur ces aspects complémentaires des mouvements Yin et Yang lors d’un prochain texte.

À bientôt,

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

¹ Yin Yoga, outline of a quiet practice (L’illustration accompagnant ce texte est tirée de ce volume)

CITATIONS DE JOSEPH PILATES

Tirées de son livre ‘Retour à la vie par la Contrôlogie’, voici quelques unes des plus convaincantes déclarations faites par Joseph Pilates déjà en 1946. Pas surprenant qu’il ait osé dire qu’il était 50 ans en avance sur son temps.

♦ En 10 séances vous sentirez la différence; en 20 vous la verrez et en 30 vous serez différent. (La Promesse du Pilates).

♦ Une bonne condition physique est un prérequis numéro un au bonheur.

♦ Le changement de condition vient par le mouvement et c’est le mouvement qui guérit.

♦ Non seulement la santé est une condition normale, c’est également notre devoir de l’atteindre et de la maintenir.

♦ Pour atteindre, à partir de nos capacités, le plus haut niveau d’accomplissement dans toutes les sphères de notre vie, nous devons constamment nous efforcer d’acquérir un corps résistant et en santé et développer notre esprit aux limites de son potentiel.

♦ Une bonne condition physique ne peut s’obtenir uniquement par de nobles souhaits, ni être acheté d’aucune façon.

♦ Quelques exercices bien pensés, proprement exécutés lors d’une séquence équilibrée, vaudront toujours des heures de mouvements forcés, faits négligemment ou encore exagérés.

♦ Chacun est l’architecte de son propre bonheur.

♦ L’esprit humain, lorsqu’il se trouve hébergé dans un corps sain, peut jouir alors d’un haut de force et de résistance. Dans de telles conditions, votre esprit ne peut que contribuer à fortifier encore plus et mieux votre corps.

♦ On a l’âge de notre flexibilité. En fait, nous sommes aussi jeune que l’est notre colonne vertébrale. Si à 30 ans elle est immanquablement rigide, vous êtes vieux. Si à 60 elle est complètement flexible, alors vous êtes jeune.

♦ La Contrôlogie (nom initial accordé par Joseph Pilates à sa méthode) vise la complète coordination du corps, de l’esprit et des l’émotions. Par cette méthode vous pouvez volontairement acquérir la maîtrise parfaite de votre corps.

♦ La Contrôlogie (le Pilates) a pour but de vous procurer souplesse, flexibilité et grâce naturelle. Ces acquis se manifesteront dans votre façon même de marcher, de jouer et aussi de travailler.

♦ Respirer est le premier geste de notre existence. Nous en dépendons totalement. Avant toute chose il faut donc apprendre à bien respirer.

♦ La patience et la persistance sont les qualités vitales pour l’accomplissement ultime de tout engagement de valeur.

♦ Ma méthode vous enseignera comment obtenir le contrôle de votre corps au lieu d’être à sa merci.

(Traduction libre faite par Guy Bouchard)

Bonne lecture, (et si vous aimez cet article, partagez-le. Merci.).

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)

La Méditation Pleine Conscience

La Méditation Pleine Conscience (ou Présence) n’est pas nouvelle. La méditation, on pourrait le dire, c’est vieux comme la terre. L’humain a toujours senti le besoin de se connecter à lui-même ou encore au divin. La méditation par contre a trop longtemps été reliée presque uniquement à une quête de spiritualité. Mais avec le temps et l’intervention de certaines personnes plus enclines à rendre la pratique accessible à tous, la méditation est devenue, fort heureusement, une pratique courante et normale.

Nous devons, entre autre, à l’américain Jon Kabat-Zinn (docteur en biologie moléculaire et professeur émérite de médecine), l’émergence de la Méditation dite de Pleine Conscience. Cet auteur prolifique sur le sujet (je vous recommande, entre autre, son best seller sur le sujet, « Où tu vas, tu es« ), a fondé et dirigé la Clinique de réduction du stress (Stress Reduction Clinic) et le Centre pour la pleine conscience à la faculté de médecine de l’Université du Massachusetts. Depuis son programme de réduction du stress par la « Mindfulness », ou MBSR, connaît présentement un succès mondial.

Et c’est à partir de ce programme que l’auteur a su modifier le programme en question pour le rendre accessible au plus grand nombre. Il a en effet fait comprendre au monde que pour méditer et en retirer les bienfaits, entre autre celui nous permettant de se libérer du mauvais stress (l’excessif et générateur de tensions profondes), il n’était pas requis ni nécessaire de devenir un moine bouddhiste.

La Méditation Pleine Conscience est donc devenue une méditation de type laïque, nullement associée à une quelconque forme de religion. Rien de mystique ne vient l’entacher, si l’on veut. On peut la pratiquer simplement peu importe l’endroit, le moment, la raison ou les circonstances.

La Méditation Pleine Conscience est celle que nous enseignons et pratiquons à La Maison Pilates. Elle s’inscrit dans notre programme de YinYogalates, le Yin Yoga étant reconnu comme la pratique de mouvements yin, lesquels sont susceptibles de mieux disposer le corps à la pratique de la méditation.

Suivez-nous sur ce blog pour nos prochains articles sur le sujet. Inscrivez-vous même afin de recevoir en premier tout nouvel article que nous publierons.

Guy Bouchard, ND (Naturothérapeute Diplômé)

Propriétaire de La Maison Pilates; instructeur de Pilates, de YinStretching, TRX, MPC (Méditation Pleine Conscience) et Intervenant en CC (Cohérence Cardiaque)