Points Gâchettes et Douleur Référée

pointsgâchettes2

Points Gâchettes et Douleur Référée, c’est l’incontournable notion pour bien comprendre et tirer profit de tout l’univers des Points Déclencheurs. C’est un concept simple mais parfois difficile à bien saisir et surtout respecter. D’autant plus important qu’il peut faire toute la différence quant à votre capacité à bien vous traiter ou auto-masser en vue d’éradiquer certaines de vos douleurs présentes et futures.

La douleur dite ‘de référence’ est celle ressentie lorsqu’un Point Gâchette Actif est contacté. Ainsi, un Point Gâchette peut s’avérer fort utile en vous aidant dans la détection de ce qui se passe en vous à votre insu. Bref, chaque fois que vous allez mettre le doigt sur un PGA (Point Gâchette Actif), c’est certain qu’il va se manifester à distance par quelque douleur (mal de tête, au cou ou ailleurs), dont il est grandement responsable, vous révélant alors précisément à quel point vous avez intérêt à prendre ce Point Gâchette très au sérieux. Le fait, en effet, d’avoir mis le doigt sur ce PGA vous a permis de ressentir un mal, une douleur, que vous ne ressentiez peut-être pas auparavant, du moins pas autant. Les Points Gâchettes sont en effet très sournois. Il faut apprendre à s’en méfier. La détection sera votre arme de prédilection pour cela.

À l’inverse, quand vous avez mal quelque part, ne vous acharnez pas aussitôt sur ce mal. Plus souvent qu’autrement (à moins d’avis médical contraire), ce mal sera le symptôme. Ne mettez pas le doigt dans la plaie autrement dit pour la soigner. Sondez plutôt le terrain à quelques distances (muscles striés à proximité), lesquels muscles sans doute hébergent un ou des PGAs causant cette douleur depuis un certain temps.

On traite un Point Gâchette Actif en vue de faire de la prévention et c’est dans notre intérêt que de faire cela. Il, le PGA, est le déclencheur et c’est pourquoi il faut remonter à sa source pour mettre fin à ses activités quasi volcaniques. Encore une fois, ne sautez pas pieds et mains jointes sur l’endroit de votre corps où le Point Gâchette vous aura fait ressentir de la douleur en le bombardant de toutes sortes de façons (médecine de cheval, etc…). C’est le Point Gâchette qui faut attaquer d’abord et avant tout. C’est à lui qu’il faudra s’en prendre en tout premier lieu, une approche en douceur que je traiterai dans de prochains textes sur le sujet.

En résumé, deux choses à tenir compte dans tout cela: la première est que si vous avez mal quelque part, dépistez tout autour les Points Gâchettes qui, à leur contact, vous feront ressentir cette même douleur (mimétisme). Et la deuxième, possiblement la plus importante, même si vous ne ressentez pas de douleurs précises pour le moment, sondez votre corps régulièrement à la recherche de Points Gâchettes Actifs (ceux qui vous feront percevoir aussitôt à leur contact une ‘douleur de référence’). C’est une opération de dépistage qui vous sauvera la vie plus d’une fois peut-être.

  • Note: Il a des Points Gâchettes également dits Latents. Ceux-là au toucher ne généreront pas de douleur référée; néanmoins il faut aussi s’en préoccuper et les désactiver tout comme les PGAs.

Guy Bouchard (ND) Naturothérapeute Diplômé, Instructeur de Pilates et de YinStretch

581-574-4719

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s